Le 23 août 2019
Volume 37, Numéro 6
Peu de gens savent être vieux
AFEAS

Peu de gens savent être vieux

« Il est temps de vivre la vie que tu t'es imaginée. »
Henry James

Dans notre revue «Femmes d'ici d'automne 2011», Lise Tremblay dans sa chronique «Humeur» nous parle d'un volume qui a pour titre «Les vieux» de Madame Rose Legault, Éditions Québécor.

 
Voici une partie de cet article :
 
« Les choses ont bien changé. Le mot vieux a disparu de notre langage. On cherche des termes plus jolis comme pour cacher la réalité. On est passé de mémère à mamie, de parents vivant chez leurs enfants à la vie dans des résidences de retraités, de la dépendance à la liberté.
 
Tout au long de ma lecture, j'ai réalisé que j'étais une femme positive qui apprécie l'âge je suis rendue. Je prends avec un grain de sel les changements que j'aime moins et aspire à une plus grande sérénité, profitant de toutes les richesses de mon âge. Par contre, j'ai découvert que plein de choses me dérangent concernant l'image que la société nous renvoie de l'âgisme.
 
D'un côté, les personnes âgées sont perçues comme moins productives, comme un fardeau pour la société. On les infantilise, les traite avec discrimination, les néglige, les oublie. La publicité les décrits parfois comme des irresponsables, des gens sans jugement.
 
À côté de cela, on nous présente des «super mamies» capables de tout faire comme si elles avaient 20 ans.
Il faudrait qu'on soit vieille sans que cela paraisse, que l'on soit une femme en grande forme tout le temps. La société en est une du paraître, non de l'être.
 
Regardez ces femmes magnifiques dans les magazines comme le BEL ÂGE, maquillées, coiffées, vêtues à la mode, sexy, toujours prêtes et souriantes parce que monsieur, lui, est prêt… Vous vous souvenez de l'époque des «super women»? Eh bien, je crois qu'on y est pour les aînées.
 
Cherchez une personne avec qui parler ou discuter politique, religion, vie après la mort, culture, amour ou autres sujets moins à la mode… vous m'en donnerez des nouvelles…!
 
Malheureusement, on préfère parler de soi, de ses bobos et des autres!
Lise Tremblay (Femmes d'Ici)
 
Afin de bien terminer l'année 2011, à notre rencontre des fêtes nous avons souligné officiellement le départ de Madame Rita Tremblay à la présidence de l'Aféas. Marlène Tremblay nous a présenté un montage d'anciennes photos qui a été très apprécié. Merci Marlène et Athanas (préparation technique) pour votre implication. Je remercie tous les membres pour leur participation à cette rencontre qui fut une très belle réussite. Photo, Rolande Lavoie