Le 14 décembre 2017
Volume 35, Numéro 10
Une grande fierté pour la municipalité

Une grande fierté pour la municipalité

Cette année, le Festival Forestier de Shipshaw fêtait son 18ième anniversaire et le conseil d'administration a déployé beaucoup d'efforts pour concocter une fin de semaine festivalesque. La participation des gens au festival augmente d'année en année et ce, grâce à l'implication de personnes qui travaillent avec acharnement à sa réalisation, que ce soit du côté du conseil municipal (M. Fabien Hovington), l'appui de Ville de Saguenay, du conseil d'administration du festival, des commanditai-res et surtout des bénévo-les, qui, tous ensemble, mettent la main à la pâte pour vous présenter un festival digne de mention.
 
Depuis 1995, des person-nes se sont succédées au sein de l'équipe comme président du festival pour travailler avec une équipe dynamique. En effet, les premiers balbutiements du festival en 95 revien-nent à M. Pierre Martel, qui naturellement, en fut le directeur cette année-là. Lui a succédé M. Yvon Larouche de 1996 à 1998 et 2002-2003, qui a amené l'idée de la fondation permanente et en a choisi le nom. Après, ce fut au tour de M. Richard Maltais, un homme très respectueux des bénévoles; c'est lui qui a réalisé l'idée de la venue d'un chapiteau sur le site. En 2004, ce fut au tour de M. Denis Pagé de travailler au sein au C.A. du festival non seulement comme directeur mais également bénévole. De 2005 à 2007, comme directeur, M. Yves Gagné a dépensé temps et énergie pour que le festival présente le championnat canadien de coupe de bois et ainsi se hisser au rang mondial du Challenge Canada Europe. Pendant trois ans, l'événement a été présenté à RDS, TSN, OLN comme étant une tranche de la très connue série Sthil Timbersports, ce qui aida à faire connaître le festival et d'atteindre une notoriété internationale
 
Puis, en 2008 et 2009, M. Michel Brisson, un travailleur acharné et déterminé, a assumé la présidence du festival; grâce à lui, le festival a fait l'acquisition d'un tour à bois que seul Michel et son équipe savaient faire fonctionner. Enfin, en 2010, une femme, Mme Jacinthe Dallaire devient présidente apportant avec elle  une note féminine dans ce monde d'hommes
 
Depuis les deux dernières années, 2011 et 2012, M Yvon Barrette a repris la barre et a travaillé d'arrache-pied pour faire une réussite du festival. Il ne faut surtout pas oublier de souligner la fierté de Shipshaw, M. Gaston Duperré qui a participé aux compétitions profes-sionnelles pendant dix ans et déjà obtenu le titre du champion provincial Overall.
 
Il est sûr que beaucoup de gens se sont greffés à eux, d'année en année, pour que le festival continue d'exister et s'améliore constamment. Sans toutes ces personnes qui se sont impliquées à tous les niveaux, le Festival forestier n'aurait pu exister pendant aussi longtemps et avec autant d'envergure
 
Félicitations et mille mercis!
 
Pour l' édition 2013, comme par les années passées, le festival comportait les deux mêmes volets importants, sportif et artistique. Cependant, grâce à M. Hugo Girard qui en a été l'instigateur, une nouveauté s'est ajoutée au festival de cette année : une manche de la coupe d'hommes forts du Québec. Pendant trois jours, plusieurs événements se sont déroulés lors du festival soit à l'intérieur de l'immense chapiteau mesurant 90 pieds par 360 pieds, soit à l'extérieur. 
 
Vendredi, le festival a débuté artistiquement par la présentation du  spectacle de M. Paul Daraîche et de ses invités. En première partie, le chanteur Luc  Bouliane, un gars du haut du Lac, a ouvert le spectacle. Il a interprété quelques reprises comme You are my sunshine, La guitare de Jérémie de Patrick Norman, Orange Blossom de Johnny Cash, Salut les amoureux de Joe Dassin et bien d'autres encore. À mesure que les interprétations se succédaient, la foule se joignait et entonnait les refrains avec lui. M. Bouliane a su préparer le terrain pour la venue de l'artiste attendu qu'était M. Daraîche. 
 
Dès l'entrée de ce chanteur à la voix éraillée, la foule jubilait. Lors de sa prestation, les gens ont pu découvrir un artiste à la personnalité aimable, agréable, au grand cœur offrant la possibilité à des artistes connus de se joindre à lui dans ses interprétations. M. Daraîche reste humble malgré ses nombreux succès et ses années de carrière bien remplies. Il a évoqué ses 45 ans de carrière et par la même occasion, les liens tissés avec son public. Il a même remercié Mario Pelchat qui, dit-il, a cru en ses chansons et a réalisé son rêve en produisant l'album Mes amours, mes amis.    
 
Auprès de Paul Daraîche, de nombreux duos se sont fait entendre vendredi sous le chapiteau : Cindy Daniel, Maxime Landry, Laurence Jalbert, Yves Lambert de La Bottine Souriante et Mario Pelchat. À mesure que les artistes s'exécutaient, la foule réagissait en tapant des mains, en sifflant et en criant. Mais lorsque le Jeannois Mario Pelchat s'est présenté sur la scène, la foule s'est déchaînée. Le spectacle s'est terminé avec M. Daraîche par un medley de chansons américaines écoutées durant sa jeunesse.  
 
Samedi, au volet sportif du festival, avaient lieu les épreuves de coupe de bois. Des professionnels s'y sont affrontés au bonheur des nombreux spectateurs sur place. Quatre compétitions ont eu lieu au cours de la journée: avec la scie mécanique, la faux, le godendard et le lancer de la hache. Il y a eu également une compétition à relais qui a été très apprécié. Au cumul de ces compétitions, le classement final est  M. Donald Lambert au 1er rang, M. Gaston Duperré au 2 e  rang et enfin au 3e rang, M. Paul Woodland. Félicitations à ces trois braves  compétiteurs! 
 
 
Le lendemain dimanche, c'était l'activité très attendue de la première édition de la Coupe du Québec des hommes forts. Pour ces compétitions, les gradins débordaient. Beaucoup de personnes ont dû les regarder debout ou assis par terre. Animée par nul autre que M. Hugo Girard, cinq épreuves avaient lieu: la marche du fermier, le lever du poids, le soulèvement de la voiture, le lever du poids de Louis Cyr et le push-pull. Parmi les participants, on retrouvait quatre hommes forts provenant de la région Saguenay Lac St-Jean. Il s'agit de M. Simon Boudreau de Jonquière qui s'est classé 4e  , M. Francis Claveau de La Baie (5e ), M. Vincent Lapointe de Chicoutimi (7e) et M. Alex Murry de La Baie en 8e place.
 
 
L'homme fort Hugo Girard s'est dit impressionné par le travail et le courage du jeune Claveau et estime qu'il ira loin, à un niveau supérieur. Finalement, le vainqueur a été Kevin Brown, gagnant les épreuves du lever du poids et du push-pull. Les spectateurs présents ont grandement apprécié les compétitions et M. Hugo Girard a été très applaudi lorsqu'il a annoncé que ce concours reviendrait l'an prochain. Les spectateurs ont eu droit à des démonstrations de force à couper le souffle. L'un des moments forts de la journée a été l'affrontement amical au tir au poignet entre M. Jean Tremblay, maire de Saguenay, et le mastodonte Hugo Girard. Devinez donc qui a gagné! M. Hugo naturellement et ce, en moins d'une minute. 
 
 
Somme toute, le festival forestier de Shipshaw 2013 a été un franc succès sur toute la ligne et la barre est maintenant très très haute pour l'organisation de l'an prochain. Un beau défi à relever pour le Festival forestier en 2014!
 
Au volet artistique de samedi, le chanteur américain Dwight Yoakam en a mis plein la vue et aux oreilles des 3600 spectateurs réunis sous le chapiteau. L'ambiance était électrisante. Beaucoup de ses fans accompagnaient le chanteur dans ses interprétations. M. Yoakam s'est adressé à la foule en anglais leur disant que c'était la première fois qu'il venait au Québec et qu'il était enchanté de l'accueil qu'on lui faisait. Tout au long de son spectacle, les applaudissements, les cris et les sifflements se sont fait entendre; c'était l'euphorie. Le chanteur a fait grand plaisir à son auditoire puisque, lors du rappel, il ne s'est pas fait prier pour interpréter trois autres chansons. Son guitariste s'est vraiment fait remarquer par son style personnel et amusant. 
Micheline Compartino
crédit photo : Denys Claveau