Le 19 septembre 2019
Volume 37, Numéro 7
Histoire du Cercle
Cercle des Fermières

Histoire du Cercle

Le Cercle de Fermières Shipshaw vous invite à venir vous joindre à lui. Devenir membre, c'est offrir le meilleur de soi-même dans un climat d'amitié et de solidarité.

Les Cercles de Fermières du Québec sont une association apolitique de femmes vouées à l'amélioration des conditions de vie de la femme et de la famille ainsi que la transmission du patrimoine culturel et artisanal.

Être membre d'un Cercle de Fermières c'est:

  • Partager des connaissances dans un climat d'entraide et d'amitié.
  • Exprimer votre créativité en vous initiant à différentes techniques artisanales ( tissage, tricot, broderie, courtepointe, couture, dentelle, etc).
  • Participer à des œuvres humanitaires.
  • Recevoir le magazine L'Actuelle qui traite de sujets d'intérêts tels que la santé, l'éducation, le développement personnel, l'artisanat, l'art culinaire et bien d'autres.
  • Recevoir de la formation sur des techniques artisanales et culturelles.

Le Cercle de Fermières Shipshaw vous offre:

  • un local joyeux, qui est ouvert en tout temps, situé au Centre Communautaire de Shipshaw
  • un engagement pour les œuvres sociales
  • des ateliers tels que la courtepointe, le tissage, la broderie, le tricot, couture et bien d'autres qui sont accessibles à toutes
  • participation à des concours
  • une réunion mensuelle sous forme soit d'un déjeuner, d'un dîner ou souper, soit dans l'après-midi et peut-être un samedi
  • des rencontres sociales
  • des conférences sur des sujets d'actualités (consommation, cancer, retraite, etc )
  • un Conseil d'Administration dynamique avec des comités tels que Dossier, Communication et Art Textile, secondé par des aides techniques
  • échanger avec d'autres femmes dynamiques œuvrant bénévolement et qui partagent leurs connaissances.

Notre cercle fut fondé le mardi 16 juin 1959.

À ce moment le premier conseil à siéger fut:

  • Mme Rose-Hélène Bergeron, présidente
  • Mme Eugénie Landry, vice-présidente
  • Mme Marie Ange Tremblay, secrétaire
  • Mme Jeannette Jean, conseillère
  • Mme Gabrielle Olivier, conseillère
  • Mme Claudia Bergeron, conseillère
  • Mme Béatrice Michaud.

Notre histoire commence 20 ans auparavant, c'est-à-dire en 1939, lorsque des femmes qui ont un besoin de se rencontrer font partie de l'U.C.F.R. (Union Catholique des femmes des ruralités) de St-Jean-Vianney. Les réunions sont le soir et se terminent tard. Les femmes ne conduisent pas. Un minibus les laissait à la jonction du village et elles devaient parcourir le reste à pied.

Le faubourg s'agrandit et les femmes s'organisent. Le seul endroit disponible est sous la chapelle, entre la salle des fournaises et la salle de récréation des élèves. Elles se disent: «Si on creusait, il serait possible d'y ériger des fondations et de s'installer ici afin d'en faire un local pour les futures fermières

Nos premières bénévoles sont à l'œuvre. Les maris, pelles en main, s'attaquent aux travaux d'excavation. Les femmes de leur côté organisent des bingos, parties de cartes pour subvenir aux dépenses. Peu à peu la construction se précise. Après plusieurs mois de labeur, ce sera rudimentaire, mais les fermières seront chez elles. Grâce à des projets gouvernementaux, peu à peu elles achèteront leurs premiers métiers.

Le temps a passé et une page d'histoire a se tourner. En l'année 2000, elles ont déménager. La chapelle ayant passé à des intérêts privés, nous avons nous relocaliser dans le Centre Communautaire de Shipshaw appartenant à la nouvelle Ville Saguenay. Le local, d'accès plus facile, a doublé sa superficie et de grandes salles nous sont disponibles pour nos activités. Dix (10) métiers occupent notre local et tout le nécessaire pour des cours de couture, courtepointe, tricot, broderie et bien d'autres bricolages.

Cette année, à notre 55ième anniversaire, nous avons honoré une membre fondatrice encore avec nous et très active, soit Mme Lise Dallaire. Tous les mois nous gardons contact avec la population dans le journal local en faisant publier nos activités.

Notre situation financière reste précaire, le coût des fils pour nos métiers et les accessoires pour toutes activités augmentent. Les loyers sont de plus en plus onéreux. Malgré le recrutement qui augmente lentement, nous avons de la difficulté à recruter des bénévoles pour siéger au CAL. Toutes ces problématiques font que celles qui acceptent des postes se doivent d'être d'une grande implication dans les tâches pour la survie de notre cercle. Nous nous souhaitons encore longue Vie.........

Mme Sylvie Arseneault, présidente, 418 547-7803