Le 19 août 2017
Volume 35, Numéro 6
Et ça continue
Opinion

Et ça continue

Il est agréable et réconfortant de voir des jeunes gens de Shipshaw se démarquer dans un domaine quelconque. Il faut être fier d'eux et les encourager à persévérer dans leurs efforts et à poursuivre leurs rêves jusqu'au bout. Les trois sœurs Riverin en sont un bel exemple.

Elles ont travaillé fort et peu à peu ont fait reconnaître leur talent grâce à une multitude de projets tels que Québec Issime avec ¨ De Céline Dion à la Bolduc¨, Décembre, Party, Cowboys et différents spectacles avec des artistes tel que Laurence Jalbert, Bruno Pelletier, Luc De La Rochelière et Nanette Workman entre autres. D'ailleurs, depuis dix ans déjà, elles sont les choristes de cette dernière.

Au mois de septembre 2013, ces trois jeunes soeurs, Karine, Marie-Ève et Caroline, femmes aux personnalités différentes mais à la voix distincte, ont enfin donné à la population québécoise la possibilité et le bonheur de pouvoir les écouter sur disque grâce à leur premier mini-album. En effet, d'un commun accord , elles ont opté pour un concept spécial et unique qui consiste en une trilogie, c'est-à-dire trois mini-albums de quatre chansons chacun, intitulés «Les Sœurs Riverin 1, 11 et 111». Ce projet musical n'appartient qu'aux trois sœurs qui sont auteures, compositrices et interprètes. Elles ont uni leurs puissantes voix pour nous interpréter un premier extrait ¨Si on dansait¨, extrait festif du premier album qui a été diffusé un peu partout en province et que l'on peut encore entendre à la radio.

Depuis le 24 février 2014, les sœurs Riverin nous présentent le deuxième mini-album avec la pièce, «Le loup»¸ pièce qui a été écrite et composée par Caroline, l'une des trois sœurs. La mélodie de cette pièce est riche, comprenant un refrain entraînant. Les harmonies vocales de cette pièce sont époustouflantes, à leur image habituelle et constante.

Ce deuxième mini-album est composé de pièces douces, émouvantes, rythmées, pièces qui parlent de différentes facettes de l'amour: fraternel, perdu, trahi, désiré. Cet autre mini-album est offert en vente de façon numéri-que sur I-Tunes et de façon physique sur leur site Web: (www.soeursriverin.com) et de ce site, les deux cents premiers acheteurs recevront leur disque autographié par la poste.

D'ailleurs, le 17 mars dernier, une autre pièce de cet album intitulée «Les Doigts de la main» et composée pour leur frère Marc-André, est également disponible sur I-Tunes.

Si vous avez la possibilité d'assister à un de leurs spectacles, n'hésitez pas; vous ne le regretterez jamais. Leur complicité humaine et musicale, la justesse de leurs interprétations, leur confiance mutuelle, leur simplicité naturelle, l'harmonie de leurs voix et la beauté de leurs nouvelles compositions ne laissent personne indifférent.

Bonne écoute à tous et bravo pour la ténacité des trois sœurs Riverin qui se démarquent et font honneur aux Shipshois et Shipshoises depuis plusieurs années.