Le 22 octobre 2019
Volume 37, Numéro 8
Opinion

Voyager avec Internet

De nos jours, impossible d'ignorer la place qu'Internet prend dans nos vies, surtout quand on regarde les comptes de fournisseur à la fin du mois. Qui aurait cru alors que parmi la panoplie de sites web développés, certains permettent de garder de l'argent dans nos poches dans une des activités les plus coûteuses, mais des plus amusantes? Je parle bien sûr des voyages. Voici le compte-rendu d'un roadtrip économique grâce à deux plateformes bien pratiques en matière d'hébergement et de déplacement, AirBnb et AmigoExpress.

Fin août. La fièvre du succès des Blues Jays, la seule équipe canadienne dans la Ligue majeure de baseball, rattrape Chéri. Même s'il n'y a déjà plus aucun billet disponible sur le site officiel, une paire relativement abordable est trouvée sur un site de revendeurs pour une partie déterminante contre les Yankees de New York. Est-ce que les Jays réussiront à les battre pour se tailler une place en séries? Nous voilà embarqués pour une escapade pleine de suspense à Toronto. 

Oh, et quant à aller voir un match, pourquoi ne pas rester une journée de plus pour explorer la Ville Reine? «Oui, mais une nuit supplémentaire à l'hôtel, ça va coûter cher... Surtout que les billets n'étaient pas à rabais...» Si vous êtes un peu débrouillards et que vous n'avez pas peur de rencontrer de nouvelles personnes, il existe un moyen de vivre une expérience économique, conviviale et confortable avec Airbnb.

Le principe de cette plateforme est que chaque propriétaire peut devenir un établissement bed and breakfast. Il suffit de se créer un compte pour louer une chambre ou encore l'appartement ou la maison au complet. En faisant des recherches par ville, les usagers peuvent magasiner une offre qui leur convienne. Libre à l'hôte d'offrir ses équipements de cuisine, l'accès au wi-fi ou ses conseils touristiques. Il n'est même pas obligé d'être présent s'il laisse ses clés.

Airbnb, disponible également sur appareils mobiles, est loin d'être le seul site du genre, mais il est bien connu. Parfois pour les mauvaises raisons. Vous avez peut-être entendu parler d'histoires d'horreur dans les médias, des propriétaires qui reviennent en voyant leur maison saccagée ou des faux comptes. Le truc est de bien regarder les commentaires de ceux qui ont passé avant vous. Si quelqu'un offre une superbe chambre pour 30 $ dollars la nuit, et que les utilisateurs révèlent l'insalubrité des lieux, il vaut mieux trouver autre chose. Précisons que le gouvernement du Québec est en train de réglementer ce type d'hébergement pour le légaliser sur le territoire et en percevoir des taxes.

À Toronto, ma première expérience n'aurait pas pu être meilleure. Le charmant couple qui nous a accueilli, Chéri et moi, n'a pas hésité à nous recommander leurs adresses préférées. C'est ainsi que nous avons découvert le Distillery District, une ancienne distillerie de whisky où les bâtiments de briques rouges ont été transformés en galeries d'art, en sympathiques restaurants et en boutiques chic. Le matelas était encore plus confortable que le nôtre à la maison et le déjeuner servi le matin, copieux et santé.

«Bien mieux que l'hôtel!», n'a pas pu s'empêcher de s'exclamer Chéri, lui a qui a des hauts standards en matière de confort.

Quant au transport, les longues heures de route jusqu'à Toronto peuvent être assez coûteuses. Un beau moyen de rentabiliser le voyage est d'embarquer des passagers, qui eux seront bien contents d'épargner sur le prix du billet d'autobus. AmigoExpress est une plateforme sécuritaire qui exige les numéros de permis des conducteurs et leur immatriculation pour vérifier leur dossier. Les groupes de covoiturage sur Facebook sont aussi de plus en plus populaires.

Finalement, les Blues Jays n'ont pas remporté le match contre les Yankees, match qui a été particulièrement riche en émotions avec une manche en prolongation. C'est le cas de le dire, on en a eu pour notre argent!