Le 23 octobre 2017
Volume 35, Numéro 8
Congrès provincial 2016
AFEAS

Congrès provincial 2016

Le congrès de l'afeas provinciale 2016 a créé une onde de choc parmi les 52 participants du Saguenay–Lac-St-Jean-Chibougamau; en effet, Hélène Tremblay, notre représentante régionale, a été élue présidente provinciale pour l'année 2016-2017. Un changement dans la façon d'élire les membres de l'exécutif a fait en sorte que les participantes n'avaient plus à voter pour le choix du nouveau conseil d'administration provincial. Chacune des régions avait une représentante sur le conseil et entre elles, elles devaient voter pour nommer l'exécutif et ce fut une surprise que notre représentante régionale soit élue à la présidence. Quelle fierté d'autant plus que le congrès 2017 aura lieu dans la région du Saguenay au Delta Jonquière. Hélène est membre de l'afeas St-Luc depuis 1986 (30 ans) et comme elle l'a mentionné durant son discours de présentation, elle a l'afeas dans son cœur et son âme. Je crois personnellement que notre nouvelle présidente est la personne la mieux placée pour améliorer les choses. Rien n'est complètement parfait dans une association, mais Hélène est dynamique et elle a été impliquée à différents niveaux: aféas locale, régionale et maintenant provinciale. Ses preuves sont faites. Bravo et félicitations.

 Ce que j'aime dans ces congrès, c'est que nous rencontrons des personnes intéressantes et nous partageons des idées. Une personne disait: «il y a des femmes qui tissent mais elle réfléchissent aussi».

 Engagement : voici une partie d'une pétition qui sera déposée au gouvernement :

Les gains des femmes ne sont jamais complètement acquis. Il suffit parfois de l'élection d'un gouvernement indifférent face à nos besoins et aux injustices dont nous sommes victimes pour que nous nous retrouvions dépouillées de nos victoires. Dans la réalité, l'égalité n'existe pas encore.

  • Nous voulons l'égalité citoyenne.
  • Nous unissons nos voix afin de revoir l'organisation sociétale.
  • Nous valorisons l'être plutôt que le paraître.
  • Nous croyons que les politiques de conciliation travail-famille-études sont nécessaires.
  • Nous voulons faire reconnaître socialement, politiquement et économiquement le travail invisible ou non rémunéré.
  • Nous voulons la laïcité et la neutralité religieuse de l'état.
  • Nous prônons la non-violence.
  • Nous réclamons un accès équitable aux médicaments et aux traitements.
  • Nous devons rester vigilantes et ne jamais renoncer à nous battre pour l'égalité, car des inégalités demeurent autant dans les sphères politiques, économiques que sociales de notre société. Nous avons le droit d'exiger ce qui nous appartient. Debout, les femmes! Ensemble vers l'égalité.
  • Afin de souligner le 50ième anniversaire de l'Afeas provinciale, un nouveau logo a été créé pour l'année 2016-2017 :
  • « Ce logo a été réfléchi. Il est un symbole pour les membres de l'Afeas. Il est représentatif de ce qu'est l'Afeas, mais aussi de la direction qu'elle veut prendre », dit Laurie Bélanger, gestionnaire de communauté à l'Afeas. Clair, rassembleur, évocateur, mémorable étaient les mots d'ordre.

Un logo qui surprend

Tout au long de l'année, la grande équipe de l'Afeas a tenté de mettre en place une stratégie de communication afin de faire connaître l'Afeas. Le logo devait bien évidemment se marier avec cette stratégie de communication. « Il allait de soi qu'il devait être mémorable », dit Lucie Proulx, directrice à la coordination et au marketing.

 Un logo porteur de sens

Toutes les sources d'ambigüité et de confusion ont été éliminées. « Le logo est parlant. Il dit quelque chose sur l'Afeas et sur ses valeurs. Il symbolise le travail qui a été fait et le travail qui reste à faire », ajoute Laurie Bélanger.

 Un logo qui résiste à l'épreuve du temps

Le 50e anniversaire marque un moment important et le logo doit pouvoir durer assez longtemps. Évidemment, plus un logo est simple, plus il est fort. L'Afeas ne cherchait pas la complexité, mais plutôt la pertinence.

L'Afeas est fière et désire passer le flambeau à d'autres pour qu'elles poursuivent la marche vers une société égalitaire.

 Rencontre du 24 octobre 2016

Notre réunion du mois d'octobre avait lieu au centre multiservice de Shipshaw. Durant ce rendez-vous amical, j'ai souligné certains projets que nous avions pour l'année 2016-2017. « Les rencontres intergénérationnelles » a été un point important puisque que nous croyons à l'importance de penser à une stratégie afin de transmettre le patrimoine, tissage, tricot etc.

 Nous avons profité de l'occasion pour faire le lancement du volume d'une de nos membres, Françoise Desbiens, dont le titre est : «Mon parcours de vie avec ma fille DIFFÉRENTE ».

Marlène Tremblay en a fait la présentation et vous aurez le plaisir de la lire à la page 14.

 À bientôt