Le 23 octobre 2017
Volume 35, Numéro 8
Hommage posthume

Hommage posthume

à notre ami Daniel Compartino 

Cantonné pendant des semaines

dans l'isolement et la souffrance,

ces lourdes chaînes qu'impose

la maladie, cher Daniel,

bien malgré toi, le fil fragilisé

de ta vie s'est finalement rompu. 

Sans voix, déconcertés,

profondément attristés par un départ

aussi déchirant qu'inattendu,

nous nous accrocherons du mieux

que nous le pourrons à ce souvenir impérissable

d'un homme généreux, souriant et d'une intarissable énergie. 

Nos plus sincères condoléances à toute sa famille, à toi chère Micheline

et à tous ceux qu'il a aimés. 

 Denys, au nom de l'équipe du journal