Le 11 décembre 2017
Volume 35, Numéro 10
Brunch régionale
AFEAS

Brunch régionale

Brunch afeas régionale

20 personnes de Shipshaw ont assisté au brunch au profit de l'afeas régionale dont madame Colette Doré est présidente. Parmi les personnes présentes, Karine Trudel, député NPD ainsi que Julie Dufour, conseillère municipale, accompagnaient les membres de l'afeas St-Jean-Vianney.  

Une jeune fille de 15 ans, Mikaëlle Simard d'Alma, nous a entretenu sur la prostitution juvénile, sur les dangers qui guettent les jeunes filles à partir de 12 ans. Il y a 3 profils pour reconnaître les jeunes en danger, autant du côté des garçons que des filles: 1) celle ou celui qui est influençable, 2) l'aventurier(ère), 3) la fugueuse/ fugueur (cherche une place pour dormir). Les proxénètes (personnes qui font de l'esclavage sexuel ou la traite des êtres humains) vont tout faire au début pour leur donner de l'affection et leur faire miroiter qu'ils ou elles vont faire de l'argent très facilement pour les emmener à se prostituer. La possibilité de faire de l'argent est un point attirant pour les jeunes.  Les proxénètes se tiennent souvent près des arrêts d'autobus et des écoles.  Quand il y a des problèmes familiaux, très souvent les jeunes sont à risque et sont dirigés dans d'autres pays sans visa et souvent le Mexique est un endroit qui a été identifié particulièrement.

Cela nous touche énormément puisque le nombre des fugueurs augmente d'année en année et va encore doubler l'an prochain.  Parents et grands-parents doivent donc être particulièrement vigilants. 

Tous les gens présents ont apprécié au plus haut point qu'une si jeune demoiselle soit aussi solide dans son propos et dans l'intérêt suscité. 

Demande d'appui: un statut égal pour les femmes dans la loi sur les Indiens

L'Afeas a donné son appui à l'AFAI (Alliance féministe pour l'action internationale) dont nous sommes membres depuis plusieurs années. Cette démarche demande au premier ministre du Canada de modifier la Loi sur les Indiens pour arrêter la discrimination envers les femmes autochtones. 

Saviez-vous que les femmes indiennes ne jouissent toujours pas du même droit au statut indien à part entière et de la même capacité de transmettre leur statut à leurs descendantes que les hommes indiens? Cette discrimination existe depuis l'adoption de la Loi sur les Indiens en 1876. Nous croyons qu'il est temps d'en finir avec 141 ans de discrimination.

 Le gouvernement du Canada est sur le point d'adopter le projet de loi S-3, une modification à la Loi sur les Indiens, qui, une fois de plus, éliminera la discrimination pour certaines, mais maintiendra l'essentiel de la discrimination fondée sur le sexe.

L'Opération Tendre la Main est de retour!

Du 25 novembre au 6 décembre 2017, l'Afeas tenait sa campagne de sensibilisation contre la violence: l'Opération tendre la main (OTM).

Durant cette campagne, les membres de l'afeas de St-Jean-Vianney ont distribué parmi la population de Shipshaw des rubans blancs en forme de «V» inversé pour dire «Non à la violence!».

ÉLECTIONS DU 5 NOVEMBRE

Julie Dufour, membre de l'afeas, a été réélue pour un deuxième mandat et Josée Néron élue comme mairesse de Saguenay devenant ainsi la première femme à occuper ce poste. Félicitations à vous deux, vous faites notre fierté.

Madame Paula Provencher, ex-présidente de l'afeas provinciale, m'a contactée afin que je félicite en son nom Josée, la nouvelle mairesse ainsi que Julie, conférencière au Congrès qui a eu lieu en août dernier.  Madame Provencher est une personne de cœur que j'ai beaucoup appréciée  durant son mandat.