Le 27 juin 2019
Volume 37, Numéro 6
Réconfort des enfants
Reportage

Réconfort des enfants

Le réconfort des enfants au bout des doigts

Toute une aventure pour le Cercle des Fermières de Shipshaw depuis 2018. 

Amélie, la fille de la présidente du Cercle des Fermières Sylvie Arseneault, est intervenante à la Direction de la Protection de la Jeunesse (DPJ) de Jonquière.  Les responsables de la Direction de la Protection la Jeunesse désiraient développer un projet qui serait significatif et réconfortant pour les enfants qu'ils accueillent.  Après en avoir informé sa mère et suite à quelques discussions afin de bien comprendre les besoins des enfants, l'idée leur est venue qu'il pourrait être intéressant de confectionner des toutous. 

Lors d'une rencontre avec les membres du Cercle des Fermières de Shipshaw, la présidente Sylvie Arseneault a expliqué son idée et a sollicité leur collaboration; c'est avec beaucoup de dynamisme qu'elles ont accepté de se lancer dans cette aventure. Comme le précise la présidente Sylvie Arseneault: « Il faut cibler des projets afin de faire une bonne action sociale. »  

Pour réaliser la confection des toutous, il fallait, dans un premier temps, trouver de beaux patrons et des tissus en quantité suffisante. Il fallait aussi toute une équipe de mains agiles pour confectionner des toutous qui accompa-gneraient les enfants lors de leur placement. Avec l'aide de quelques commanditaires et la participation du Cercle des Fermières de Shipshaw pour l'achat de tissus, ce projet allait devenir leur œuvre sociale. 

C'est ainsi que sont apparus des chats, des chiens, des oursons et des lapins cousus un à un avec soin et attention. Chaque toutou est unique, il est original, il a sa propre personnalité. 

Lorsqu'on les regarde attentivement on constate que les toutous n'ont pas de bouche; mais pourquoi? Comme le précise Sylvie Arseneault: «C'est parce qu'ils sont des confidents plus que des accompagnateurs, ils savent garder pour eux les secrets des enfants ».  

Au printemps 2018, cinquante toutous ont été remis à la Direction de la Protection de la de Jonquière. Tout un émoi; les toutous ont provoqué une si belle réaction que la directrice du Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux (CIUSS) de Jonquière a décidé d'en faire la promotion au Saguenay et au Lac St-Jean. Tout en respectant la confidentialité, les travailleurs sociaux estiment que ces petits toutous sont aussi très utiles lors de leurs interventions auprès des enfants. 

L'automne dernier, des présentations ont été faites auprès du Cercle des Fermières régional et des différents conseils d'administration pour mieux faire connaître et solliciter leur implication pour la réalisation du projet de confection des toutous dans leur secteur.  Les présentations ayant obtenu un franc succès, d'autres Cercles des Fermières ont emboîté le pas dans la confection de toutous et d'objets câlins. Des livraisons de toutous ont été faites récemment à Dolbeau-Mistassini et à Roberval. Une belle façon de développer des liens tissés serrés entre les Cercles et c'est d'ailleurs le thème choisi pour l'année 2018-2019. 

Pour le Cercle des Fermières de Shipshaw, l'aventure ne s'arrête pas là! Pour une deuxième année consécutive, d'autres toutous sont à nouveau confectionnés pour les enfants de la Direction de la Protection de la Jeunesse.  Encore une fois, les chats, les chiens, les oursons et les lapins sont de retour et auront une place privilégiée auprès des enfants. S'ajoutera à ce projet la confection de doudous. Pour la présidente du Cercle des Fermières «Une doudou c'est une protection, pour les Fermières c'est un geste du cœur.» 

Pour parvenir à confectionner tous ces toutous, les Fermières ont choisi de se réunir une fois par mois. C'est un véritable travail d'équipe réalisé par environ douze Fermières qui confectionnent ces petits toutous qui feront encore le bonheur des enfants. Les toutous sont tracés, taillés, cousus et habillés avec soin, une boucle pour un, un foulard pour un autre. Des couleurs vives et contrastantes, des toutous qui entendent et qui ne répètent rien. 

« On fait ça pour une bonne action, c'est une belle œuvre, une belle contribution, c'est pour donner de la chaleur à un petit bébé qui part de chez lui et qui ne sait pas ce qui lui arrive » Rachel Larouche 

«C'est fantastique, c'est réconfortant, on sait qu'il y aura des sourires, un toutou c'est un toutou, c'est rassurant pour un enfant » Martine Potvin, Danielle Gagné. 

Aujourd'hui les jeux électroniques, les téléphones intelligents, les jouets parlants sont devenus presque indispensables mais il existera encore des toutous prénommés Baboune, Bella, Blanc, Cacahouète, Dick, Milou, Poppie, Snoopy qui seront de fidèles et discrets compagnons. 

En juin 2019, le Cercle des Fermières de Shipshaw célébrera son 60e anniversaire.  Le Cercle compte 40 membres dont une membre fondatrice Madame Lise Dallaire qui œuvre dans le mouvement depuis l'âge de 14 ans. 

La mission des Cercles des Fermières est l'amélioration des conditions de vie de la femme et de la famille ainsi que la transmission du patrimoine culturel et artisanal. Le Cercle des Fermières de Shipshaw a su relever plusieurs défis depuis sa fondation et continuera à initier et réaliser des actions qui contribueront à la réalisation de sa mission.