Le 21 novembre 2019
Volume 37, Numéro 9
Saviez-vous Que...

Jokes d'hôpital

 

Le mois dernier, je vous faisais part d'une incroyable succession d'événements plus ou moins chaotiques qui ont gravement affecté ma santé. Malheureusement j'ai dû être "réhospitalisé" d'urgence parce que les trois premières opérations avaient échoué. Je me suis donc farci une quatrième intervention, la totale cette fois, avec ouverture ventrale complète, les tripes sur la table et tout ce qui s'ensuit. De vous écrire en cette journée de la St-Valentin me demande tout mon "p'tit change " comme on dit. Mais il faut croire que je vous aime.

Mais revenons à la période pré-opératoire. On m'amène donc dans ma chambre à 4; à gauche ce sont les hommes: moi qui arrive les pieds devant et Daniel déjà installé. En face sont les dames: une jeune femme plutôt mal en point et, au fond une dame d'un certain âge, au cheveux blancs ondulés qui avait la visite d'une autre femme qui lui ressemblait physiquement et à peu près du même âge. Je me risque alors à casser la glace.

- Denys: "Bonjour, êtes-vous deux sœurs?

- Réponse: "Non, mais vous n'étiez pas loin, car nous sommes deux religieuses du Bon Conseil"

C'est ce qu'on appelle passer proche.

Plus tard dans l'après-midi, la jeune femme nous quitte avec son conjoint et un grand sourire.

Denys à son départ: "C'est assez rare qu'on voit quelqu'un avoir son "bleu" et s'en réjouir".

Comme la nature à horreur du vide, surtout à l'hôpital, celle qui a quitté fut vite remplacée par un homme cette fois. Après la mise en nuit, m'étant un peu "dégêné" et pour faire mon drôle, je demande à sœur Pierrette: "Ça doit faire un bon bout de temps que vous avez couché avec 3 hommes en même temps dans la même chambre?"

-Sœur Pierrette du tac au tac: "C'est pas si rare que ça mais habituellement je me rabats sur la Sainte Trinité. À soir, vous êtes sûrement ses envoyés. Gentil, n'est-ce pas?

Le lendemain mon frère Régis me rendait visite. À un moment mon infirmière se pointe pour des prises de sang avec une seringue et des éprouvettes. Ces dernières portent bien leur nom puisque c'est toujours éprouvant dans mon cas. Elle m'enfonce donc l'aiguille creuse dans une veine après m'avoir mis un garrot en haut du coude. Comme mon lit était au plus bas elle actionne donc le bouton pour me relever. La situation n'a pas échappé à mon frèrot qui s'empresse de nous faire remarquer qu'il est plutôt bizarre que le lit monte pendant une prise de sang (descend).

C'est une "joke" de terrain mais Régis a jadis été influencé par Sol, le clown.

Pour le reste de mon expérience, il n'y avait rien de rigolo.

Une p'tite vite pour finir.

À la mi-janvier je suis allé voir ma sœur Jocelyne à pied. Il faisait -30 degrés. Au bout de son entrée, près du chemin, j'ai constaté qu'elle avait mis son vieux frigo pour la casse. Par curiosité j'ai ouvert la porte. Tout semblait beau. En entrant je demande à Jocelyne pourquoi elle a changé de frigo?

-              Jocelyne: "Y était fini".

-              Denys: "Mais non, même pas collecté,

                il conserve encore toute sa fraîche".

Dans le prochain numéro: "On aura tout vu".