Le 19 septembre 2019
Volume 37, Numéro 7
C'est le monde à l'envers
Saviez-vous Que...

C'est le monde à l'envers

Prise I

Il semble dorénavant quasi certain que nous aurons un été, du moins la luminosité et la douceur de mai le suggèrent un peu plus chaque jour. Quant aux propriétaires de piscine, ils trépignent déjà à voir celles-ci émerger d'un lourd engourdissement. Une fois en eau, commence un long processus de nettoyage, de mise en marche, d'équilibrage de niveau, de désinfection (chlore-brome etc.), de taux d'acidité (P.H.) de réchauffement du bassin d'eau (solaire et/ou motorisé). Au fil des ans, tout ce branle-bas est devenu un jeu d'enfants pour Ghislain Gravel. Ainsi l'été dernier, en pleine canicule, notre ami s'aperçoit que le soleil a pompé une bonne quantité d'eau de la piscine au chalet des Desmeules. L'écumoire s'évertuait à avaler en glougloutant autant d'air que d'eau. Ghislain devant l'urgence mit la pompe en dormance et s'attela à la tâche du remplissage. Problème: c'est qu'il s'agit d'une piscine de chalet et que l'approvisionnement en eau est rudimentaire et à faible débit. 

Solution: la piscine est à proximité d'un petit lac alimenté par des sources; Ghislain pense tout de suite à sa pompe à eau submersible. Aussitôt dit, aussitôt fait. Il étend une rallonge électrique de 100 pieds du chalet jusqu'au lac, branche la pompe et la place dans une chaudière en plastique directement dans le lac. La chaudière empêche le pompage de sable ou terre. Après avoir relié la pompe à la piscine avec un boyau d'arrosage, il enclenche le processus, fier de son plan de sauvetage. Aux grands maux les grands remèdes se répétait-il en bombant le torse. Installé côté piscine, Ghislain attend avec fébrilité l'arrivée du précieux  liquide. Après une ou deux minutes, le résultat n'est pas au rendez-vous. Et puis il y a ce bruit étrange de la pompe qui soudainement le préoccupe. Il se précipite donc vers le lac et découvre que la pompe râle comme si elle allait rendre l'âme. Après une très brève analyse de la situation, notre ami découvre qu'il a mis la pompe à l'envers dans la chaudière. À l'envers pas ordinaire puisqu'il avait mis le moteur dans l'eau et le pied de la pompe en l'air.

Ironiquement c'est une belle illustration de l'expression: "se retrouver le bec à l'eau". 

Prise II

Le même après-midi Ghislain, qui avait enfin réussi à résoudre la quadrature du cercle, s'était trouvé une activité des plus paisibles et relaxantes: tirer des graines de moulée aux poissons dans le même petit lac. Installé sur le quai attenant, bien assis sur une chaise, notre ami était devenu une source d'inspiration pour le menu fretin qui s'élançait à qui mieux mieux afin de gober ce lunch impromptu. 

À un moment, après l'élan du semeur voilà que la chaise où prenait place Ghislain se disloque et le précipite dans la flotte tête première. Il s'est retrouvé à l'envers lui aussi, un peu comme la pompe, au pays des poissons. Blessé à un côté et dans son amour propre, il dut passer, piteux, devant le gazebo où ses beaux-frères toutes dents dehors lui réservèrent une "eau-vat