Le 22 octobre 2019
Volume 37, Numéro 8

Salmigondis (méli mélo)

En ce début d'été, souffrez que je vous refile dans un vrac descriptif ces quelques petits clins d'œil rigolos.

  1. A) "Jokes" de comptoir.

C'est plus fort que moi. Quand je me pointe à la caisse d'un commerce pour payer un achat, j'y vais toujours avec une petite blague pour cacher ma souffrance. (Hi-Hi) 

  1. Chez Home Dépôt à St-Ambroise.

-    Denys (mi-figue mi-raisin): "avez-vous un département d'ophtalmologie à la quincaillerie?"

-    Caissière interloquée: "heu, comment ça?"

-    Denys: "j'ai besoin d'un autre "œil"  qui visse dans le mur pour passer un cordon."

-    Pour toute réponse, j'ai eu droit à un index pointé + ...vers les matériaux. 

  1. Chez Potvin et Bouchard.

J'avais besoin d'un certain nombre de menus objets de quincaillerie dont une mèche (forêt) 5/16. Arrivé à la caisse, je dépose mes achats. En les passant au scanner, elle échappe la mèche 5/16 par terre et s'excuse. Je lui réponds à brûle-pourpoint: "C'est pas grave; en tout cas s'il y a quelqu'un qui vend la mèche, ce ne sera pas moi". 

  1. Chez Super-C.

Dans le département des fruits, j'ai soudain une illumination. Je dis à ma conjointe : "Je sais pourquoi les bananes sont si peu chères."

Rolande:             "Ah! oui!"

Denys:                 "C'est parce qu'elles ont toutes commencé à rondir".

  1. Chez Costco.

Comme il y a toujours un monde fou à cet endroit, un brin de folie passe habituellement inaperçu. Cette fois-là, comme d'habitude, le panier avait acquis  beaucoup d'inertie avec le poids des achats. Parvenus au tapis roulant de la caisse, je me suis fait un devoir d'empiler les différents articles en essayant d'atteindre la plus grande hauteur tout en gardant l'équilibre. La caissière, devant l'empilement plutôt inaccoutumé, remarqua amusée que j'avais mis une boîte de piles sur le dessus de la pile d'items. Elle esquissa un sourire et je lui signifiai qu'il était le bienvenu puisqu'il s'agissait de piles "Ha-Ha". 

  1. B) Perle enfantine

Parmi les plaisirs de la saison estivale, les crèmeries ne sont pas les moindres. C'est ainsi que, par l'odeur alléché, et surtout pour faire plaisir à sa petite fille, Vincent Perron s'arrêta avec elle pour une dégustation de crème molle. Sur le chemin du retour, il demanda à sa petite chérie de ne pas dire à sa maman qu'elle avait avalé un carnet de crème glacée juste avant de souper. En entrant chez-elle, la petite lança à sa mère sur un ton ferme: "Maman, on n'est pas allé manger de la crème glacée". Pourtant sa lèvre supérieure disait exactement le contraire puisqu'une moustache de crème séchée et de chocolat y était encore collée, bien en évidence. 

  1. C) De filme en aiguille

Comme faire se doit, le centre Multiservice est équipé de plusieurs caméras qui enregistrent les allers et venues en continu. Aussi quand un problème se pose ou que le système d'alarme indique une entrée hors norme, Rolande Lavoie doit revoir les enregistrements, ce qui peut être très long et fastidieux. 

Dernièrement, après une grosse heure de visionnement minutieux, Rolande aperçoit sur son écran une femme qui semble sortie de nulle part et qui déambule en longeant les murs. Comme tout cela lui semblait plutôt louche, elle passa et repassa la séquence en tentant d'identifier cette personne. Puis à un moment où l'inconnue montrait un tantinet son visage, Rolande fit un arrêt sur pause et zooma sur cette physionomie fantomatique pour enfin mettre un nom sur la personne. Elle la connaissait très bien puisqu'il s'agissait d'elle-même. Elle venait de se reconnaître. Non mais... C'est vraiment le temps qu'on prenne des vacances. 

  1. D) Bonnes Vacances

L'équipe de la Vie d'Ici vous reviendra en septembre. D'ici là soyez heureux. "Dans le cœur n'existe que le moment présent qui contient toutes les possibilités."