Le 26 January 2022
Volume 40, Numéro 1
Bois-Joli

Toute une fin de semaine

C'est sous un chaud soleil du mois de juin que près de 210 élèves et accompagnateurs sont partis en direction de Montréal en vue de la tenue de la deuxième activité récompense orchestrée par l'organisme du Défi Pierre Lavoie.  

Fidèles à vos recommandations, nous avions choisi de partager le trajet en deux et de passer la première nuit dans un gymnase d'une école secondaire de Saint-Romuald (rive-sud de Québec).  Malgré quelques surprises impossibles à prévoir, c'est avec beaucoup d'enthousiasme que nous avons repris la route vers le parc d'amusement de La Ronde.  Et ce, non sans avoir dégusté un copieux déjeuner offert par les généreux propriétaires de l'épicerie Boucherie Culinaire (pommes, bananes, muffins).  Le lait au chocolat était commandité par Nutrinor, l'eau et les jus de fruits par Eugène Allard et le fromage Boivin par cette fromagerie de La Baie.

Plusieurs élèves (et peut-être quelques accompa-gnateurs) n'avaient jamais mis les pieds dans ce parc d'amusement. Malgré quelques files d'attente, plusieurs élèves se sont fait plaisir en vivant des émotions fortes dans Le Monstre, Goliath, Splash et la nouvelle attraction l'Ednor.  À notre arrivée au Stade Olympique en fin d'après-midi, nous avons eu le plaisir d'assister à un énergisant spectacle de Marie-Mai.  Il était difficile de prévoir le déroulement de la nuit en compagnie des 6 400 autres gagnants mais, malgré un confort qui laissait à désirer, nous sommes tombés tout de même d'épuisement dans les bras de Morphée.  
La journée du dimanche était plutôt consacrée aux jeux gonflables. Nos élèves ont eu quelques déceptions d'apprendre que certains jeux étaient sur invitation seulement mais ils ont quand même profité des nombreux autres jeux et ont eu beaucoup de plaisir.  Dans l'après-midi, les élèves ont été fascinés par le spectacle de Yannick qui présentait des expériences scientifiques hors du commun.  L'animation par des artistes de Samajam (gumboots, castagnettes, chant, instruments de rythmique) nous a permis de calmer notre impatience…
 
Le point culminant de cette fin de semaine a sans doute été l'arrivée de Pierre Lavoie et de sa cohorte de 750 cyclistes, heureux et fiers de s'être dépassés.  Nous avons été touchés par les émotions de ces grands gaillards.  Ce fût un moment marquant.  

Le retour s'est amorcé un peu avant 18h et c'est un peu après minuit que nous sommes revenus à notre point de départ, contents et repus après cette fin de semaine animée…

L'an prochain, nous miserons sur l'importance de continuer à être actives et actifs. La belle nature environnante nous y incite fortement…

Tout au long de la fin de semaine, je n'ai pas cessé de répéter: «non, mais faut-tu les aimer assez ces beaux enfants-là!» Je pense que nous aurons désormais un beau souvenir en commun… Le sentiment d'appartenance est créé à jamais…
Janick Dufour. Directrice