Le 26 January 2022
Volume 40, Numéro 1
Le respect des aînés
AFEAS

Le respect des aînés

Mon amie Marie m'a expédié une vidéo en me disant que cela l'avait énormément attristée.

C'est l'histoire d'un vieillard et son fils étant assis dehors sur un banc près de leur demeure. Le fils lisait son journal. Il y avait un moineau qui volait autour d'eux et le père de demander : «Qu'est-ce que c'est?» «C'est un moineau» répond le fils. Quelques minutes après le père redemande : «Qu'est-ce que c'est?» le fils répond : «Je viens de te dire que c'était un moineau». Quelques minutes passent et le père demande: «Qu'est-ce que c'est?» «Non mais tu ne comprends rien, c'est un moineau». «Qu'est-ce que c'est?» de répéter ce pauvre vieux. « Mais je viens de te dire c'est un m-o-i-n-e-a-u ».

Le père continue à demander : «Qu'est-ce que c'est?» Le fils hors de lui dit de façon très cavalière qu'il ne comprenait vraiment rien.

Le vieillard triste se lève tout doucement et entre dans la maison et son fils lui demande d'une façon irritée: «Où vas-tu?» il se rassoit sur le banc en se prenant la tête et il regarde son père revenir s'asseoir près de lui et lui présente son journal et un petit texte qu'il a écrit il y a plusieurs années. Il demande à son fils de lui lire à voix haute, ce que fit son fils. - Quand mon fils avait 3 ans, il me posait la même question jusqu'à 21 fois: «Qu'est-ce que c'est papa?» -Je lui répondais à toutes les fois que c'était un moineau. À chacune de ses questions répétées je lui donnais un câlin pour lui prouver que je l'aimais sans jamais me fâcher, ressentant l'affection pour mon petit garçon d'amour.

Le fils, ayant compris son égoïsme, prit son père dans ses bras et l'embrassa tendrement.
Heureusement, cette histoire se termine bien mais, dans la réalité, ce n'est pas toujours ce qui se passe. Il faut être patient avec nos aînés, ils ont été patients avec nous.