Le 26 January 2022
Volume 40, Numéro 1
La luminothérapie : Un moyen pour contrer la dépression saisonnière et le blues de l'hiver

La luminothérapie : Un moyen pour contrer la dépression saisonnière et le blues de l'hiver


L'automne amène ses belles couleurs dans les paysages, mais apporte ses journées courtes et grises.  On estime que dans les pays nordiques, environ 18% de la population vit des symptômes dérangeants liés à la diminution des heures d'ensoleillement, mais seulement 3 à 6% souffre de manière plus prononcée de la dépression saisonnière ou trouble affectif saisonnier. Depuis quelques années, la luminothérapie est un traitement de plus en plus utilisé pour vaincre ce problème.  J'ai donc choisi de vous éclairer sur le sujet.

La dépression saisonnière c'est quoi?

Tout d'abord avant de vous expliquer en quoi consiste la luminothérapie, il importe de définir ce qu'est la dépression saisonnière. Les symptômes qui caractérisent ce malaise sont les suivants: fatigue intense; besoin accru de sommeil; difficulté à se lever le matin; augmentation de l'appétit; envies irrésistibles d'aliments sucrés et de féculents; pertes d'intérêt pour les activités habituelles; désir de s'isoler et baisse de la libido.

Ces symptômes se présentent souvent au début de l'automne et persistent durant les mois d'hiver. Pour parler de dépression saisonnière, les symptômes doivent réapparaître à chaque année. Tout le monde peut être affecté par ce problème, cependant les personnes qui travaillent ou demeurent dans des endroits sombres, qui ne vont pas souvent à l'extérieur et les travailleurs de nuit peuvent être plus susceptibles de vivre ce malaise. Il est évidemment important de discuter avec votre médecin si vous ressentez des symptômes, afin qu'il puisse poser le bon diagnostic.

Qu'est-ce que la luminothérapie?

La luminothérapie est un traitement qui consiste à s'exposer quotidiennement à une lumière intense dans des conditions contrôlées. L'utilisa-tion de la lumière comme traitement médical remonte aussi loin que le début des années 1900, mais a été laissé aux oubliettes avec la décou-verte de la pénicilline.

C'est en 1984 que le Docteur Norman E. Rosenthal a utilisé la luminothérapie en psychiatrie clinique pour le traitement de la dépression saisonnière. Cependant, il a fallu attendre près de 20 ans pour que l'efficacité du traitement soit reconnue par les médecins et spécialistes américains. Cela explique pourquoi on entend parler de luminothérapie que depuis 2005 environ.
En plus de la dépression saisonnière, le traitement peut être utilisé pour le décalage horaire, certains troubles de sommeil, le syndrome pré-menstruel, la boulimie et la dépression non-saisonnière.

En quoi consiste un traitement de luminothérapie?

Un traitement consiste à s'exposer pendant 20 à 60 minutes à une lampe spéciale, munie d'un filtre ultra-violet et diffusant de 5 000 à 10 000 lux de lumière, le plus souvent  le matin.  Le lux est l'unité de mesure de l'intensité lumineu-se. À titre de référence, 10 000 lux représente l'intensité lumineuse d'un matin ensoleillé au printemps à l'extérieur, tandis que cela peut atteindre jusqu'à 100 000 lux en été. En général, dans une maison, l'éclairage conventionnel diffuse de 300 à 500 lux et l'éclairage au bureau se situe entre 700 à 1000 lux. Facile de comprendre que l'on puisse souffrir d'une carence en lumière dès l'apparition de l'automne.

Ainsi, l'exposition à la lampe vise à recréer une luminosité équivalente au soleil. Pendant la séance, la personne peut lire, manger, écrire, se maquiller en autant qu'elle soit placée dans le champ de projection de la lumière.  De même, la rétine de l'œil réagit à la luminosité, ce qui active la sécrétion des bons neurotrans-metteurs dans le cerveau de la personne.

De façon générale, il n'existe pas ou très peu d'effets secondaires au traitement de luminothérapie.  Les seuls inconvénients peuvent être une irritation des yeux ou de la peau et des maux de tête.  Ces effets peuvent facilement être corrigés en diminuant la durée de l'exposition ou en augmen-tant la distance entre la lampe et l'utilisateur. Il peut y avoir des contre-indications avec certains médicaments ou traitements  pouvant causer de la sensibilité à la lumière.


Devrais-je m'acheter une lampe de luminothérapie?

Avant d'investir dans une lampe de luminothérapie, il est important de discuter avec son médecin pour établir le diagnostic et déterminer la fréquence des séances d'exposition. L'achat d'une lampe ne nécessite pas d'ordonnance médicale, mais il s'agit d'un investissement entre 100$ et 300 $ selon le modèle.
 Il existe différents modèles de lampe de luminothérapie: le format de voyage, le simulateur de lever du soleil, la lampe sur pied, la lampe de lecture, etc. Il est important de bien s'informer pour connaître le nombre de lux diffusés par la lampe, si elle est munie d'un filtre rayons UV et le temps d'exposition recomman-dé pour chacune. Votre pharmacien peut vous guider dans l'achat d'une lampe et son utilisation adéquate.

En conclusion, la luminothéra-pie est un moyen qui s'avère très efficace pour lutter contre les symptômes de dépression saisonnière. Toutefois, il est important de respecter les conseils de son médecin et de suivre les recommandations spécifiques au type de lampe utilisé. Et profitez des belles journées ensoleillées cela est bon pour votre santé.

RÉFÉRENCES :
http:/fr.wikipedia.org;
www.passeportsante.net
www.northernlighttechnologies.ca