Le 26 January 2022
Volume 40, Numéro 1
Afeas de St-Jean-Vianney

Afeas de St-Jean-Vianney

Quand vous lirez cet article nous aurons souligné les 40 ans du sinistre de St-Jean-Vianney. Au journal du mois de juin nous vous présenterons les bénévoles qui auront partagé, avec les jeunes des écoles Bois-Joli et Notre-Dame du Sourire d'Arvida, leurs expériences vécues lors de cette tragédie. Il y a 40 ans, des personnes ont choisi de déménager leur maison ou encore se reconstruire parce qu'elle avait été démolie. Pour le secteur de Shipshaw, si ce que nous appelons «le plateau» existe et a pris de l'ampleur c'est grâce à Monsieur François Tremblay qui a donné ses terrains afin de venir en aide aux sinistrés. L'église a été reconstruite par son fils Robert Tremblay. Personnellement, je ne veux pas qu'on oublie ces personnes parce que pour nous, cela a été une main tendue afin de panser les cicatrices toujours présentes. En plus de se refaire une autre vie ici, il a fallu se reconstruire intérieurement.

Les familles ont dû défricher parce que c'était une forêt (ce que les vieux disaient : c'était en bois «deboute») et je peux vous dire qu'elles ont travaillé afin que ce noyau fragile  devienne une communauté accueillante. Je souhaiterais souligner également les efforts du maire de Shipshaw, Jean-Maurice Coulombe qui, à l'époque, a travaillé d'arrache-pied pour faciliter l'implantation des nouveaux arrivants. Plus tard, Jean-Claude Lavoie et Réjean Bergeron, dans leurs mandats à la mairie, ont su créer des  liens positifs pour harmoniser le développement et les mentalités des deux secteurs de la municipalité.

J'ose dire que j'ai fait partie de ces gens qui ont cru à la possibilité de recréer une complicité en m'impliquant avec d'autres bénévoles afin de créer des loisirs pour les jeunes, ce que nous appelons la commission des Loisirs aujourd'hui. Certains mouvements, comme la Jeune Chambre qui a parrainé le projet d'un monument à la mémoire des disparus de St-Jean-Vianney ainsi que les associations Afeas et Chevaliers de Colomb dont les membres ont cru assez à leur mouvement pour le réimplanter à Shipshaw, ont fait figure de pionniers en ces temps difficiles.

"La vie est un champ qui produit selon ce que nous avons semé et cultivé précédemment." J. Fiaux