Le 8 August 2022
Volume 40, Numéro 6
Spectacle enlevant de Rock Voisine

Spectacle enlevant de Rock Voisine

Plusieurs d'entre vous ont sûrement participé aux activités offertes lors du Festival Forestier de Shipshaw et les ont sûrement appréciées, tout comme moi. Cependant, les gens que j'ai rencontrés avaient grandement hâte d'assister au spectacle du chanteur Rock Voisine; Déjà, vers 6 heures, à l'ouverture du chapiteau, deux grandes files  d'attente s'étaient formées et attendaient avec impatience de rencontrer leur idole. On sentait déjà l'excitation. J'ai voulu tâter le pouls de l'auditoire.

Il n'y avait pas seulement des Shipshois et des Shipshoises mais des gens de partout: Lac St-Jean, Beauce, Trois-Rivières, Bas-Saguenay, Québec et même de Joliette. J'ai été surprise de constater qu'il y avait autant d'hommes que de femmes dans l'assistance dont plusieurs m'ont avoué qu'ils n'étaient pas seulement venus pour faire plaisir à leur douce moitié mais qu'ils aimaient Rock Voisine pour ses chansons et que c'était une très belle occasion de venir l'écouter les interpréter. Certaines dames ne se sont pas gênées pour avouer que c'était aussi un très bel homme plaisant à regarder. Dans la foule rassemblée sous le chapiteau, se trouvaient des fans finis qui suivaient sa carrière depuis le début non seulement comme chanteur mais comme acteur et comme animateur.
Dès que le nom de Rock était cité par l'animateur de la soirée, c'était la folie dans la salle.

Certains n'ont pas apprécié à leur juste valeur le groupe "Duo   Canyon"  qui a fait la première partie du spectacle de M. Voisine. Des spectateurs m'ont fait remarquer qu'ils interprétaient essentiellement des chansons anglophones moins connues; toutefois, ils frappaient des mains pour les encourager. Tout au long de leur prestation, on sentait que tout le monde avait hâte que Rock Voisine prenne le relais. Debout, la foule fébrile de 2000 personnes a attendre longtemps avant de voir et d'entendre son idole interpréter ses plus belles chansons. C'était le délire lorsqu'il se présenta sur la scène. Les cris et les applaudissements fusaient de partout. Le public était gagné d'avance.

Accompagné de plusieurs musiciens dont une seule femme violoniste, Rock s'adresse à son public soit pour introduire ses chansons ou pour conter des anecdotes de son enfance de façon très humoristique, ce qui a grandement plu à ses fans.  Tout au long du spectacle, il a su garder l'attention des gens qui dansaient sur leurs chaises, tapaient des mains, criaient, applaudissaient à tout rompre sans interruption après chaque interprétation. Par une de ses chansons, M. Voisine a voulu rendre hommage à M. Neil Young et a aussi interprété la chanson "Crazy" chanson déclarée la plus populaire selon Internet. Beaucoup de personnes auraient préféré qu'il n'y ait pas de chaises afin de pouvoir danser et s'extérioriser à leur guise.

Aux dires des gens interviewés, le spectacle a été plus qu'apprécié. Qu'il chante ses chansons ou celles des autres, ses interprétations étaient fortement applaudies. On peut dire de Rock Voisine qu'il sait alterner entre les chansons douces, les chansons rythmées, anglophones et francophones. Ce dosage lui permet de s'attirer des fans de tous âges : jeunes, adultes et personnes plus âgées. De plus, Rock Voisine s'est montré très généreux puisqu'il a répondu à quatre rappels de ses fans survoltés. Malheureusement, nous n'avons pas eu le bonheur d'entendre sa chanson fétiche "Hélène" ce qui, d'après moi, aurait été apprécié de son auditoire.  


En somme, ce fut un très bon spectacle qui a énormément plu à la plupart des spectateurs et surtout aux spectatrices. Avec son naturel charmeur et sa voix envoûtante, il ne pouvait en être autrement. Quelle bonne idée de la part du Festival Forestier de l'avoir invité chez nous! Si l'organisation du festival veut continuer à présenter des spectacles country au cours de son festival, je leur propose  celui de "Welly à Dolly" de Québecissime, qui serait sûrement une belle occasion d'encourager les gens de notre milieu. D'ailleurs, ce dernier a reçu de très bonnes critiques depuis sa première représentation. Je vous en reparlerai dans un prochain numéro de votre journal.