Le 8 August 2022
Volume 40, Numéro 6
Saviez-vous Que...

Miroir, miroir dis-moi qui est la plus belle

Eh non! L'histoire qui suit n'est pas du tout tirée d'un livre de contes mais de la vraie vie.

Marlène Tremblay de La Vie d'Ici est une personne humble mais créative et qui aime voir grand. Une seule exception : son mini caniche Snoopy qui pèse quatre livres, mouillé. Par contre il a le complexe du p'tit cul et souffre de mégalomanie. Il se prend réellement pour un gros chien. Donc ce matin-là, Marlène constate une fois de plus, une fois de trop d'ailleurs, que son miroir de maquillage ne convient plus. Comme il ne grossit pas l'image reçue, les ajustements d'ombrages et de fard au visage sont devenus périlleux avec l'âge.

«Ça y est. Il me faut un miroir grossissant plutôt qu'un changement de lunettes.» Elle se rend donc à la Clinique du rasoir qui offre justement ce genre de produit. La vendeuse lui proposa un miroir sur pied qui est normal d'un côté et grossissant de l'autre. Le grossissement peut être de six ou 12 fois. Il suffit de le faire pivoter. D'ailleurs la petite vendeuse pointe une notice au bas du miroir : Pour grossir jusqu'à 12 fois, tourner.

 Marlène s'empare donc de l'objet et fait tourner le miroir en comptant les tours : 1, 2, 3, 4, 5, 6… mais avant de se rendre à 12 pour le grossissement maximal, Marlène a comme un doute qui s'installe surtout en voyant la face plutôt déconfite de la vendeuse.
  « Ça marche-ti de même mademoiselle? »
- « Pas vraiment. Le miroir est normal d'un côté et grossit 12 fois de l'autre. »
Marlène est maintenant convaincue d'avoir fait une «Dodo» d'elle-même comme dans l'ancienne émission de télé « Moi et l'Autre ». Son seul but maintenant c'est de partir au plus sacrant du magasin en espérant que son passage à la caisse   se fasse sans qu'on ne la reconnaisse. Ce genre d'histoire ne laisse personne de glace puisque c'est facile à amplifier.

Faut dire à la décharge de ma consœur qu'avec tous les gadgets électroniques qui équipent la plupart de nos objets familiers, notre cerveau en arrive presque à croire que tout est dorénavant possible et instantané. Prenons l'exemple d'une caméra numérique : une fois la photo prise, on peut la visualiser à l'écran et en pesant sur un petit bouton la photo grossit automatique-ment 1 fois, 2 fois, 5 fois, 10 fois. Si l'image du miroir était numérisée on pourrait l'agrandir autant de fois que nous le voudrions. Marlène peut-être es-tu simplement en avance sur ton temps.