Le 27 June 2022
Volume 40, Numéro 6

Cher Clément

 

Cher Clément,
 
sur les ailes du temps
j'irai dans la maison de Dieu
pour y rencontrer votre attachement
de fils aimant
dévoué dans le visible et l'invisible.
 
Votre parcours de vie est si intense, si dense, si créatif, si généreux que je suis pris d'un certain vertige (moi qui ne l'ai pas habituellement) devant toutes vos réalisations. Même retraité, votre agenda étourdi et vos engagements communautai-res et religieux sont encore trépidants malgré vos presque 80 ans. Vous êtes un des êtres les plus relationnels, les plus connectés qui soient. Votre réseau de contacts, de connaissances, d'amis est immense comme une galaxie et votre proximité à chacun est remarquable, presque atomique
 
J'aime de vous ce coté vrai, authentique, passionné, chaleureux qui supprime les distances physiques et psychologiques.
 
J'aime de vous cet espèce de contagion enjouée qui nous donne le goût de danser, de fêter, d'envoyer promener les nuages.
 
J'aime de vous votre disponibilité généreuse, spontanée presque légère, mais si efficace, si bénéfique.
 
J'aime de vous que vous soyez mon ami, sensible, discret, entièrement dédié, avec cet attachement profond et sans jugement pour l'âme humaine.
 
J'aime de vous votre petit côté Bergeron (probablement), déterminé, volontaire, fonceur, explosif parfois, mais si habile et efficace dans l'action.
 
J'aime aussi la belle eau de source de votre énergie, toute en douceur, en finesse, en limpidité.
 
 
J'aime également votre côté fraternel, votre sens de l'équipe et votre facilité extrême à vous sortir de toutes les situations.
 
Finalement j'aime votre généreuse empathie et le carillon de votre sourire
 
j'aime votre solidité à vous mouvoir dans le fragile. 
 
Comme des feuilles mortes,
les secondes tombent
dans le murmure du vent
qui les emporte.
Comme une feuille de route,
nos souvenirs s'accrochent
dans la ramure du temps 
qui les chuchote
La vie creuse sa trace 
sur notre écorce
mais laisse intacts
les chemins de sève
qui nous font vivre.
 
Cher Clément,
 
nos meilleurs vœux pour ce jubilé de vos 50 ans de prêtrise, à vous qui détenez les secrets du mouvement perpétuel et une sorte d'harmonie invariante et intemporelle qui fait notre joie. 
Notre plus grand désir :
restez toujours cette étoile qui nous réchauffe,
notre centre gravitationnel spirituel
dans un continuum espace-temps-tendresse
Après 50 révolutions sur l'écliptique de la fidélité
que ces quelques météorites affectueuses
dessinent dans votre ciel
avec leurs doigts de lumière
un inoubliable « BON ANNIVERSAIRE ».
 
Que l'étreinte de ces quelques mots 
vous serre bien fort 
et vous laisse deviner
toute notre affection. 
 
Salutations, amitié, et meilleur souvenir,           
 Denys