Le 27 June 2022
Volume 40, Numéro 6
S'évader dans un autre monde

S'évader dans un autre monde

Avec notre société pleine de distractions, toutes plus flamboyantes les unes que les autres, ouvrir un livre n'apparait pas comme une activité très attrayante. Il est vrai que si on se limite aux classiques littéraires, des œuvres grandioses mais pas toujours accessi-bles, lire peut être un peu ennuyant. Cependant, il y a de nos jours sur le marché, des livres de tous les genres et pour tous les goûts. On peut même, comme avec les vêtements, y retrouver des tendances.

 
Depuis quelques années, il y a un intérêt de plus en plus grandissant pour les romans graphiques. Ils sont parfaits pour ceux qui préfèrent les jeux vidéo et pour qui la lecture n'est pas leur fort. En effet, les romans graphiques portent sur des sujets plus sérieux que les bandes dessinées, mais l'importance du contenu visuel ainsi que les textes, assez courts, les rendent tout autant intéressants
 
En littérature jeunesse, avec l'apparition du phénomène Twilight, on a vu surgir une foule de romans d'inspiration vampirique et romantique. On aurait dit que les maisons d'édition s'étaient toutes passées le mot pour dénicher une histoire qui plairait à ce public affamé d'amour et de sang. Maintenant, on assiste à une autre mode, fortement inspirée par Hunger Games: celle des dystopies. Ce terme peu connu est devenu familier dans les blogues littéraires. En opposition avec une utopie, une sorte de monde imaginaire idéal, il désigne une réalité sombre dans un futur plus ou moins proche. Une sorte de planète Terre qui aurait subi une tonne de cataclysmes et dont l'humanité survivante aurait établi un nouveau système pas nécessairement meilleur que celui dont nous profitons aujourd'hui. Si ce n'est pas s'évader dans un autre monde ça… Pour certains, c'est même devenu un besoin. Ce désir intense est d'ailleurs un fait connu des psychologues. Toutefois, c'est là une dépendance tout à fait saine et inoffensive, heureusement! De plus, elle ne coûte pas un sou pour ceux qui préfèrent se procurer leur drogue… dans une bibliothèque. Donc, pour les déjà convertis ou ceux en quête de nouveaux loisirs, n'hésitez pas à demander l'aide d'un spécialiste pour dénicher le livre qui vous fera rêver. Il en existe même des versions numériques pour les fanatiques des tablettes et autres gadgets technologiques. Bonne lecture à tous!
 
Dominique Gobeil
 
Dictée des écrivains
 
Depuis 4 ans, les Bibliothèque publiques du Saguenay-Lac-St-Jean (BPSLSJ) organisent la Dictée des écrivains dans le cadre du Programme de promotion du français lors d'activités culturelles. Cette année, dans la catégorie sénior, c'est-à-dire adulte, Shipshaw peut s'enorgueillir de la victoire d'une de ses filles en la personne de Dominique Gobeil, collaboratrice à la rédaction de La Vie d'Ici depuis 2 mois. Félicitations Dominique pour cette fierté qui rejaillit sur toi et sur nous tous.    
 
Rolande Lavoie