Le 18 January 2022
Volume 40, Numéro 1
Les mal-aimés
Opinion

Les mal-aimés

Ces dernières semaines, certains d'entre vous ont sûrement admiré les belles couleurs de l'automne ou les oiseaux migrateurs qui passaient dans le ciel. Shipshaw est un endroit parfait pour cela, proche de la nature mais aussi urbain, un intermédiaire idéal entre la ville et la campagne. Il ne faut pas l'oublier cet aspect campagnard. Après tout, on fait le choix de vivre avec lui.

 

L'été, les passionnés de VTT ou de motocross peuvent s'en donner à cœur joie dans les pistes aux alentours. L'hiver, c'est plutôt les motoneigistes qui y trouvent leur compte. Entre ces deux saisons, d'autres férus d'acti-vités extérieures sont présents. Ceux-là cependant, on a tendance à moins les aimer. Ils font du bruit eux aussi, mais pas mal plus tôt le matin. Ils se camouflent, mais on les identifie facilement. Ce ne sont pas des militaires, ni des policiers ou des bandits, mais ils portent fièrement leur arme sur leur épaule. Vous avez probablement deviné de qui je parle… Ah, les chasseurs, ces fameux chasseurs!

 

Comme Shipshaw est en partie un milieu rural, il ne faut pas s'étonner de voir des chasseurs parcourir les champs avoisinants. La principale crainte, c'est leur proximité. À Saguenay, la loi indique de chasser à au moins 150 mètres des habitations et des routes. Comme les fusils pour la chasse aux oiseaux migrateurs ont une portée dangereuse de 80 mètres, c'est une limite raisonnable. Les carabines pour la chasse au gros gibier comme l'original, elles, ont une portée plus longue, jusqu'à 1 km même. Toutefois, les territoires pour ce type de chasse sont généralement situés en forêt, beaucoup plus loin des maisons.

 

Normalement, il faut aussi éviter de tirer vers les habitations. Il peut arriver que des plombs tombent sur les toits ou les terrains, mais ils ne sont à cette distance pas plus dangereux que de la légère grêle. Le son des détonations peut également déranger. Si une décharge d'arme à feu équivaut à 165 décibels à la sortie du canon, elle est comparable à un bruit de klaxon après 300 mètres. Comme on dit, c'est relatif.

 

La chasse est surtout un loisir, mais elle est aussi utile. En plus de nourrir les amateurs de viande sauvage, beaucoup meilleure pour la santé que celle qui se retrouve habituellement dans notre assiette, elle permet de contrôler la faune. Ainsi, il y a moins de dommages dans les champs faits par les oiseaux, et moins d'accidents routiers causés par les animaux. Donc, même si la chasse ne concorde pas avec nos valeurs, il n'y a rien à perdre à tolérer un peu plus les chasseurs, quelques journées par année.