Le 8 August 2022
Volume 40, Numéro 6
AFEAS

AFEAS de St-Jean-Vianney

Rencontre de Noël

Le 9 décembre 2013, nous avions notre rencontre habituelle avant les fêtes, une dernière avant notre déménagement au centre Multiservice. Nos rencontres se font toujours dans le partage et le respect de chacune. Je ne sais pas si les membres étaient nostalgiques mais personnellement je l'étais.

J'ai peut-être cette tendance à vouloir que l'on se souvienne de nous quand je vous parle de St-Jean-Vianney, mais comment peut-on ne pas se souvenir de l'accueil des membres de la Fabrique à notre cause? Ils nous ont ouvert leur porte pendant plus de 40 ans. Ces vieux murs garderont surement encore longtemps le souvenir de nos rires et de nos complicités puisque nous y avons laissé une partie de notre âme au fil des ans.

Beaucoup de femmes, aujourd'hui disparues, y auront partagé leur jeunesse, leur enthousiasme tout en voulant améliorer notre monde. Merci à ces femmes qui nous honorent et à toutes celles qui continuent de le faire à leur suite.

Un remerciement tout à fait spécial à Julie Dufour, membre de l'Afeas, pour sa présence ainsi que les billets qu'elle nous a offert en tirage.

Voici une belle histoire qui illustre bien le désir de chacune des femmes de l'Afeas de faire la différence.

Le flocon de neige

Une mésange s'adresse à une colombe :

- Dis-moi, quel est le poids d'un flocon de neige?

Et la mésange de répondre :

- Ça ne pèse pas, ça pèse moins que rien.

- Attends, ma colombe, je vais te raconter une histoire.

L'autre jour, j'étais sur la branche d'un sapin quand il a commencé à neiger.

Tout doucement. Une petite neige tranquille, pas méchante, sans bruit et sans tempête.

Comme je n'avais rien de mieux à faire, je me suis mise à compter les flocons qui tombaient sur la branche je me trouvais. J'en ai compté 751 972.

Oui, je commençais à avoir mal aux yeux et ça s'embrouillait un peu dans ma tête, mais je me rappelle bien : 751 972. Oui c'est ça.

Et quand le 751,973e flocon est tombé sur la branche, même si ça ne pèse pas, même si c'est rien, moins que rien comme tu le dis, eh! bien figure-toi que la branche s'est cassée.

La colombe se mit à réfléchir.

Peut-être ne manque-t-il finalement que le geste d'une personne pour que le monde bascule, pour que bien des choses changent et pour que les gens vivent mieux.

En lisant cela, vous vous posez la question :

« Et moi, qu'est-ce que je fais dans tout ça?

Quel poids a ma présence dans telle ou telle activité? À quoi ça va servir de m'engager plus?

Ce ne sera qu'une goutte d'eau à une mer de besoins, ce ne sera qu'une prière, qu'un mot d'encouragement, qu'une présence discrète. »

Pensez à ce 751 973e flocon. C'est lui qui a tout changé! Chaque chose prise isolément a un poids bien dérisoire, mais l'accumulation de tous nos gestes de considération peut faire bouger pas mal de choses.

Déménagement au centre Multiservice

Le déménagement de l'Afeas a été très particulier. Nous avions 6 métiers et j'avoue que je n'avais vraiment pas le goût de démonter tous les métiers un par un; cela aurait été un travail de moine. J'ai demandé à mon mari de venir voir, « il doit y avoir un moyen de sortir ces métiers sans tout démonter » lui dis-je. Denys a trouvé facilement le mode opératoire pour transporter les métiers sans les défaire au complet. Que le bon Dieu est bon. Le 18 décembre 2013, à 2 h 45 tous les métiers étaient rendus au centre Multiservice ainsi que tout le matériel et les équipements, hourra! Et merci à nos hommes généreux et extraordinaires qui nous ont aidé à accomplir cette tâche « rock'n roll » :

Denys Claveau, Alain Desbiens, Marc Larouche, Marcel Forget, Normand Lebel. Merci également à Jocelyne Claveau, Françoise Desbiens, Diane Bourgeois, Marlène Tremblay, Anna Harvey, Yvette Lessard, Suzette Villeneuve et Jacqueline Bédard.