Le 23 January 2022
Volume 40, Numéro 1
Une récompense pour la persévérance de Malcom Olivier
Reportage

Une récompense pour la persévérance de Malcom Olivier

Malcolm est âgé de 8 ans. Malcolm demeure à Shipshaw, il fréquente l'école Bois-Joli,

dans la classe Arc-en-ciel, une classe de 6 élèves (adaptation scolaire). Malcolm est avec une déficience intellectuelle. Chaque année la Commission scolaire de la Jonquière remet des prix lors du Gala reconnaissance des élèves dans différentes catégories: la persévérance, les bons coups, l'activité éducative-réalisation collective, la prestation d'art du cirque, le prix activité éducative-réalisation individuelle, la Médaille académique du gouverneur général du Canada et le prix du Lieutenant-gouverneur général du Québec.

Son professeur Janie Brassard a eu l'excellente idée d'inscrire Malcolm dans la catégorie «Prix Persévérance».

Les parents de Malcolm ont reçu une lettre les informant qu'il avait été choisi pour obtenir une récompense lors du Gala reconnaissance des élèves puisqu'il répondait au critère suivant : persévérance pour surmonter les difficultés scolaires (reliés aux obstacles de la vie).

Le 7 novembre dernier, lors d'une cérémonie spéciale à laquelle ont participé environ 150 personnes à la Polyvalente de Jonquière, c'est avec fierté que Malcolm Olivier, accompagné de ses parents et de sa grand-mère, a reçu le prestigieux prix dans la catégorie «Prix persévérance». Malcolm est une personne exceptionnelle, c'est pour cette raison qu'on lui a remis ce prix bien mérité.

La persévérance c'est la qualité de quelqu'un qui persévère dans ce qu'il a entrepris. C'est quelqu'un qui met de l'énergie, qui a de la patience. Malcolm est la preuve qu'avec de la persévérance on peut réussir à surmonter bien des obstacles. Même si le parcours de Malcolm n'est pas sans embuches, il a réussi à faire son petit bout de chemin dans un monde de performance et de compétition.

Dans une même année, au grand bonheur de ses parents, avec la formidable collaboration de son professeur Janie Brassard et des éducatrices qui ont déployé beaucoup d'efforts et d'imagination, Malcolm a appris à lire. Pour ses parents, apprendre à lire cela signifie franchir un grand pas vers l'autonomie, ce grand pas Malcolm l'a franchi avec beaucoup de volonté. Il travaille encore très dur à tous les jours pour comprendre et mettre en pratique les consignes de son professeur et de ses éducatrices.

Malcom est un garçon curieux, il est toujours enjoué d'aller à l'école.

Malcolm adore les sports, il est intégré aux cours d'éducation physique avec les autres élèves de l'école. À la maison, il est passionné pour les jeux de société et les jeux de mémoire; il aime beaucoup jouer aux jeux vidéo, il préfère celui des jeux olympiques d'hiver.

Dans le respect d'une routine bien établie et de son rythme individuel, Malcom a réussi à se responsabiliser et à démontrer une plus grande confiance en lui; il est capable de s'orienter dans l'école et aller porter lui-même des documents au bureau de la direction.

A la maison, Malcolm peut bénéficier d'un soutien familial; il vit entouré de ses deux frères et de sa sœur qui l'affectionnent. Depuis son enfance, ses parents ont déployé beaucoup d'énergie afin que Malcolm puisse vivre heureux et l'amour que Malcolm leur témoigne compense énormément pour les difficultés. Tout petit, à la garderie, grâce aux efforts soutenus de sa gardienne Alyne, Malcolm a appris à jouer, à communiquer et à partager avec les autres enfants.

Voici un résumé du témoignage de son professeur Janie Brassard qui décrit bien les efforts de Malcolm: « Monsieur Sourire, c'est comme ça qu'on appelait Malcolm Olivier. Parce qu'il parlait peu, mais il était un soleil pour ceux qui le rencontraient. On m'avait dit que Malcolm ne s'oppose jamais, il travaille très fort. Qui aurait cru que ce champion aurait appris à lire? C'est une belle réussite pour son entourage que de le voir décoder et même lire. Il a mis du temps, tant à l'école qu'à la maison. Malcolm voulait faire des devoirs comme les autres. Si bien que son enseignante a donner plus de leçons à la maison pour nourrir son esprit, des cahiers de toutes sortes qu'il faisait avec grand plaisir.

Au gala de fin de l'année, devant toute l'école, Malcolm a lu un mot. Un mot pour veut dire que, comme les autres amis de son âge, il savait lire et qu'il était fier de sa réussite et ce celle ses amis de première année. Maintenant Monsieur Sourire a un nom qui veut dire bien davantage: Malcolm Olivier. »

Le 7 novembre dernier, c'est avec une certaine gêne que Malcolm est allé chercher son trophée au gala reconnaissance des élèves, toutefois il était très content de recevoir cette récompense. En recevant ce prix Malcolm a non seulement été honoré pour sa persévérance au quotidien, mais il nous a surtout donné une grande leçon d'humanité!

Bravo Malcom!

Un gros merci à Janie Brassard pour son témoignage.