Le 23 January 2022
Volume 40, Numéro 1

En ces temps de froidure, ceux qui n'aiment pas vraiment l'hiver seront servis par ces petits souvenirs estivaux. Pour les autres, vous vous sentirez probablement réconfortés qu'on soit dans la neige après ce récit assez troublant.

Jour 1: L'été dernier, profitant des vacances de la construction, 5 roulottes ou campeurs prendront la route des vacances. Billy Savard, Alain Savard et Nadia Simard, Martin Boily et Katia Laroche, Karine Girard et Paul Olivier, Sonia Coulombe et Érik Laroque, accompagnés de leurs 12 enfants foncent vers Stoneham où ils ont réservé. Parvenue à destination, l'armada s'installe et se déploie sur des terrains contigus pendant que la marmaille se disperse et explore les lieux.

Une fois la ferveur de l'installation passée, Karine s'assoit enfin et vérifie mentalement, juste pour se rassurer, ce qu'elle aurait bien pu oublier à la maison. Un doute jaillit, une main aussitôt s'enfonce dans sa sacoche: « merde j'ai laissé mon argent et mes cartes à la maison ».

Solution : « Paul? Va à Québec nous chercher de l'argent. On n'a pas une cenne ».

Jour 2 : Les enfants vont à la rivière. Dylan, 12 ans, saute dans un canot pneumatique et se laisse descendre au fil du courant. Soudain après un regard prolongé la tête hors de l'embarcation, ses lunettes tombent à l'eau et se dirigent vers le fond. C'est une perte totale. La récupération fut impossible, surtout sans lunettes.

Solution: Martin Boily connaissait un camionneur qui fait souvent le parc. Il a apporté une vieille paire de lunettes à Dylan, mais l'échange s'est fait en pleine nuit sur le bord de la route 175.

Jour 3 : Les enfants s'amusent au parc. Soudain la totalité d'entre eux arrivent en panique, ne manque que Lydia. On finit par savoir que la petite est tombée d'une échelle horizontale et qu'elle pleure à chaudes larmes. Karine saute sur un vélo, se précipite au parc et trouve la petite par terre. Elle ne peut plus bouger ses mains.

Solution: Son père Érik l'amène à l'urgence de l'hôpital le plus proche à Québec. Après un temps fou, il apprend que Lydia a les 2 poignets cassés. Des heures de plaisirs suivront. La petite ne peut plus manger seule, aller aux toilettes, s'habiller et j'en passe.

Jour 4: Les jeunes ados vont faire du vélo. Dave, Dylan et Thierry suivent d'abord les pistes, mais se risquent aussi en hors piste. Soudain Thierry reçoit un arbre mort sur la tête. Il a des coupures à la tête, saigne abondamment et a même une commotion cérébrale.

Solution: Urgence à Québec. Points de suture et il doit passer la nuit à l'urgence à cause de la commotion cérébrale. De retour au camping: pas de baignade, pas de vélo et doit retourner à l'hôpital 5 jours de suite pour un suivi.

Jour 5: On décide tous d'aller au village des sports à Valcartier. Les éclopés restent à la «maison» avec un parent nommé volontaire. Comme c'est les vacances de la construction la route s'est terminée par un embouteillage monstre digne de la fermeture du pont Dubuc. Les 5 derniers kilomètres, c'était pare-choc à pare-choc. Rapidement excédés par l'attente interminable et l'impatience des enfants, tous décident de revenir au camping. À peine a-t-on rebroussé chemin qu'une des voitures s'arrête. Un enfant a de la misère à respirer. Il a un raisin sec dans le nez et n'est plus capable de le retirer. Karine et Paul, qui s'étaient arrêtés, n'ont pas eu le temps de rire puisque Marika, la petite dernière, venait de vomir dans le camion. Elle se tapait une gastro.

Solution : Envoye à maison. On lève le camp. Pu capable. Vite que l'hiver arrive.

Morale de cette histoire: Si tu veux visiter Québec, fais du camping à Stoneham.

IN VINO VERITAS

« Quand le vin est tiré, il faut le boire. »

- Pourquoi?

- Il s'agit d'un produit de transition entre

le jus de raisin et le vinaigre.