Le 5 August 2021
Volume 39, Numéro 6
Saviez-vous Que...

Dans la marmite

S'il y a un problème récurrent à Shipshaw, c'est bien celui de l'alimentation en eau potable des résidences de la route des Bouleaux. Quand on rencontre quelqu'un de ce secteur on ne dit pas: "Ça va?" mais "T'as-tu de l'eau?"

En juin dernier donc, c'est sans surprise que Julie Dufour (devenue conseillère de Shipshaw depuis) constate une fois de plus que les robinets se sont taris. Toutefois, comme mère de 2 jeunes enfants : Élliot 3 ans et Lily-Rose (1 ½ an), Julie s'était fait une réserve du précieux liquide dans des chaudrons. Heureusement car la journée est particulièrement chaude. Le soir venu, le service n'est toujours pas rétabli, mais il lui reste un peu d'eau dans un chaudron pour laver les enfants.

À l'heure du bain, elle fait chauffer la marmite pour que l'eau soit tiède et dépose le contenant dans l'évier. Élliot sera le premier à passer au lavage. Julie s'empare de son petit garçon, le dépose sur le comptoir et l'approche de la marmite. Le petit se met alors à pleurer à chaudes larmes en s'écriant : « Non maman, non, je veux pas que tu me fasses bouillir. Je vais t'écouter plus à l'avenir. Je vais être gentil. »

En réponse à cet appel désespéré, Lili-Rose par solidarité fraternelle, s'est mise à pleurer elle aussi, avec une spontanéité touchante, désarmante.

La scène étant aussi surprenante que drôle, malgré les épanchements si sincères des deux petits, Julie se demandait bien quel dessin animé ou quelle histoire de sorcière avait à ce point impressionné ses enfants.

Après les avoir rassurés, Julie a quand même l'intention de référer à la marmite s'il y avait rupture de promesse dans le futur.

Après le bâton et la carotte

nous voilà avec la marmite et le bonbon.