Le 26 January 2022
Volume 40, Numéro 1
AFEAS de St-Jean-Vianney
AFEAS

AFEAS de St-Jean-Vianney

Le 14 avril 2014, à l'occasion de notre rencontre mensuelle, nous avons souligné le travail invisible en invitant une de nos membres, Françoise Desbiens, à nous parler de son expérience de vie avec sa fille, Hélène. Françoise fait partie de ces femmes qui ont consacré leur vie à prendre soin d'un de leur proche. Il faut de la générosité et un grand détachement de soi.

Marlène Tremblay, dans la chronique de ce mois-ci pages 6 et 7, vous entretient davantage de Françoise et de son parcours singulier qui fut rempli d'évènements tantôt particulièrement difficiles et éprouvants, tantôt gratifiants et pleins d'humanité.

À l'occasion de la Journée nationale du travail invisible, l'Association féminine d'éducation et d'action sociale (AFEAS) réclame la mise en place de la prestation universelle au sein du régime d'assurance parentale. Elle a demandé aux différents partis en lice dans la dernière campagne électorale de s'engager fermement en ce sens.

Selon l'Afeas, la non-reconnaissance du travail invisible est un des facteurs des inégalités persistantes entre les femmes et les hommes. C'est aussi l'une des causes de la pauvreté des femmes qui prennent soin des enfants.

L'Afeas n'a jamais réclamé un salaire pour les parents qui restent à la maison pour prendre soin de leurs enfants, dont la majorité est constituée de femmes, car le mot «salaire» implique un lien d'employeur/employé.

L'Afeas réclame toutefois des mesures pour contrer les inégalités, dont la prestation parentale universelle au sein du régime d'assurance parentale.

 

Depuis 2006, le régime québécois d'assurance parentale du Ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale verse des prestations aux nouveaux parents, mais exclut les mères n'y ayant pas contribué ou celles y ayant contribué de façon insuffisante avant la naissance de leur enfant. Selon l'Afeas, le rôle parental est tout aussi essentiel pour l'enfant dont le parent a participé au régime que pour celui qui n'a pas pu le faire.

À propos de la Journée du travail invisible

La Journée nationale du travail invisible est une activité originale de l'Afeas qui a débuté en 2001 et qui se tient chaque année, le premier mardi d'avril. Il s'agit d'une campagne d'éducation et d'action qui vise à faire reconnaître le travail non rémunéré, dit invisible, des parents auprès des enfants et des aidantes ou aidants auprès de leurs proches âgés, en perte d'autonomie, malades ou handicapés. (article «Afeas provincial »)

D'après l'association canadienne Afeas, on estimait déjà, en 1995, à 11 000 milliards de dollars américains la valeur annuelle du travail invisible et non rémunéré des femmes à travers le monde (source ONU).

Local de l'afeas

Un téléphone a été installé dernièrement dans notre nouveau local; vous avez donc la possibilité de nous rejoindre durant la semaine ou venir nous rencontrer. Nous pouvons donc vous donner le numéro de téléphone de notre local: 418 698-3000 ext. 6767 qu'il nous fera plaisir de vous faire visiter.

Notre prochaine rencontre se tiendra le 12 mai lors d'un souper qui aura lieu à 17 h 30 au centre Multiservice.

« Une image vaut mille mots » Merci à vous toutes pour votre engagement..... la vie est une belle continuité et le futur est une suite de présents. Bienvenue chez vous .....