Le 17 August 2022
Volume 40, Numéro 6
Opinion

Comment agir?

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a publié le mois dernier la conclusion de son cinquième rapport depuis 2007. Le constat est encore le même: les gouvernements doivent agir rapidement pour réduire les émissions de gaz à effets de serre (GES). Sans quoi, des catastrophes naturelles extrêmes, dues plus que sûrement au réchauffement climatique, frapperont durement la planète.

Le GIEC, qui rassemble un millier d'experts, croit qu'adopter les énergies renouvelables, comme le solaire ou l'éolien, ne sera pas désastreux pour l'économie. Au contraire: les technolo-gies qui seront nécessaires pour réparer les dégâts si on ne fait rien coûteront bien plus cher. Alors, pourquoi les dirigeants n'agissent-ils pas?

La question environnementale a pris peu de place lors des dernières élections, alors que c'était la grosse mode avant. C'est dommage, car l'indépendance du Québec ou la Charte des valeurs n'intéresseront plus vraiment les gens s'ils ne peuvent même pas respirer sainement dehors.

Selon le GIEC, les humains sont responsables à 95% du réchauffement climatique. À mon avis, 95% des citoyens en sont conscients mais se trouvent impuissants. J'en fais partie. On peut bien faire du compost, utiliser le transport en commun ou économiser l'eau de la douche, on n'a pas l'impression que ça a de l'impact quand le gouvernement reste les bras croisés.

En 2012, le Canada s'est retiré du protocole de Kyoto, l'accord international signé en 1997 qui avait donné tant d'espoirs pour réduire les GES. Aujourd'hui, le protocole nous semble quasiment utopique. Pour que l'État se préoccupe de l'environnement, il faut que la population lui montre que c'est important et fasse pression. On ne peut pas attendre un miracle technologi-que.

Belle initiative

En ce moment, les horaires du transport en commun découragent les gens conscientisés qui désirent se passer d'une voiture pour préserver l'environnement. Enfin, la Société de transport du Saguenay (STS) veut augmenter ses services la fin de semaine, qui sont présentement obsolètes je dirais, surtout à Shipshaw. Elle a fait circuler un sondage pour évaluer les besoins des gens. Espérons que cette action se concrétisera et en inspirera d'autres pour diminuer les GES.