Le 17 April 2021
Volume 39, Numéro 4
Henni soit qui mal y pense

Henni soit qui mal y pense

De leur enclos, ils me regardent passer et repasser tous les matins. Je me demande souvent quelle réflexion est la leur, si tant est que réflexion il y a, sur les bipèdes que nous sommes. 

Comme ils habitent à Shipshaw pourquoi ne pas leur laisser (ou prêter) la parole? Leur chevaline opinion a sans doute quelque chose de rafraîchissant, surtout en hiver. D'autant que notre gouvernement en ces temps de pandémie, est plutôt à cheval sur les principes et doit garder la bride serrée surtout pour ceux qui ruent dans les brancards ou ceux qui montent rapidement sur les grands chevaux.