Le 26 September 2021
Volume 39, Numéro 7
Eau de Pâques
Saviez-vous Que...

Eau de Pâques

Cette vieille tradition héritée de la Nouvelle-France compte encore aujourd'hui quelques adeptes qui se font un devoir, mais surtout une joie, de cueillir l'eau d'une source ou d'un petit ruisseau, avant l'aube au matin de Pâques. 

Cette eau pure, dont on fait provision pour l'année, a des propriétés bénéfiques selon les témoignages des croyants. Elle protègerait des maladies de peau (acné, eczéma) et du mal de gorge; elle combattrait efficacement fièvre et diarrhée. Elle aurait également un effet protecteur pour la maison contre les intempéries. André Dufour, journaliste, affirmait en 1983 : « Une eau coulante et roucoulante qui fait des merveilles. Elle vous garde le teint frais toute l'année, et c'est là son moindre bienfait ». 

Je ne suis pas moi-même un fidèle de cette tradition que je trouve très belle par ailleurs. Mon intérêt principal vient du fait que j'ai une source magnifique sur mon terrain, dont l'eau est extraordinairement bonne. Depuis 30 ans, Rolande et moi, profitant de la chance que nous avons, ne buvons que de cette eau. La source coule sur un lit de glaise et est filtrée par une épaisseur d'une vingtaine de pieds de sable. Le site est aménagé et se trouve à environ 500 pieds de la maison. J'entretiens donc le sentier tout l'hiver, de même que les 30 marches qui y donnent accès. 

À ce propos, à la fin février, lors d'une marche d'après-midi, je rencontrais par le plus grand des hasards Jean-Eudes Déry, Ginette sa conjointe et son fidèle chien boxer. Après un biscuit de chien et une mise à jour toujours rigolote de nos dernières informations, Jean-Eudes, qui est un irréductible de la tradition de l'eau de Pâques et un habitué de ma source, me demande : 

J.E. :                   –             Ton chemin est-il déneigé pour aller à la source?

Denys :             –             Aucun problème, jusqu'au gazon  tout est soufflé.

J.E.                     –             T'es sûr? Tu sais qu'à 4h du matin c'est embêtant.

Denys :             –             J'te dis. En plus, ça fait déjà 2 fois que je passe la tondeuse.

J.E. :                   –             Toi, tes niaiseries coulent vraiment de source.

Vaccination 

Enfin le stade olympique de Montréal va servir à quelque chose. La vaccination massive y est commencée contre le coronavirus.

Ça se passe rondement bien sûr. 

Tellement qu'on veut rebaptiser

l'endroit : Au stade on les pique              Aye Oye! 

Économie de bout de chandelle 

Tous les matins, après ma marche, je me précipite au dépanneur pour acheter le journal du Québec. Comme il est toujours très tôt, je suis souvent le premier client pour l'achat du journal. 

Dernièrement, dans l'après-midi, je me pointe au dépanneur Voisin pour un achat de fromage. Au moment de payer je demande à la caissière : 

«As-tu reçu le journal de demain;  ça me sauverait un voyage?» 

Sa réponse : «Faut-il vraiment répondre à ça moé-là?»