Le 20 October 2021
Volume 39, Numéro 8
Une église au cœur de sa communauté
Portrait

Une église au cœur de sa communauté

Ce texte n'a pas été écrit par des historiennes, il se veut un clin d'œil de souvenirs qui nous été racontés et de documents que nous avons retrouvés; ils nous ont permis de vous rappeler certains événements entourant la construction de ce qui allait devenir la nouvelle église de Saint-Vianney de Shipshaw. 

Suite au glissement de terrain du 4 mai 1971, les paroissiens et paroissiennes de Saint-Jean- Vianney sont devenus des orphelins de leur église.  Celle-ci ne pouvant pas être déménagée, il fallait en construire une nouvelle.   Tout cela ne pouvait pas se faire rapidement, il fallait un nouvel emplacement, des plans, de la main-d'œuvre.  C'est finalement sur le lot numéro 32 vendu par François Tremblay (Mathias) à 3 sous le pied carré, en 1971, que la nouvelle église a été construite sur la rue des Pins à Shipshaw.  C'est Robert Tremblay qui en a dessiné les plans, il était en charge de la construction avec la collaboration de François Tremblay ainsi que plusieurs travailleurs. Ce sera une église plus petite et d'un style plus moderne répondant aux besoins de l'époque.   

En attendant la construction de l'église, il fallait trouver une solution; cela voulait dire un endroit pour célébrer la messe.  Plusieurs personnes se rappelleront que c'est dans le sous-sol de la maison de Monsieur Henry Gravel à Shipshaw que les messes ont été célébrées par le curé de l'époque Égide Boulianne.  Les objets de culte qui avaient été récupérés dans l'ancienne église de Saint-Jean-Vianney ont servi à la célébration de la messe. 

Toujours selon les souvenirs recueillis, c'est au mois de juin 1972 qu'un premier mariage a été célébré dans la nouvelle église de Saint-Vianney mais elle a été inaugurée officiellement à l'automne 1972. Les bancs, l'orgue Casavant, la cloche, la croix et la statue du Sacré-Cœur, sont les mêmes qu'à l'ancienne église de la paroisse de St-Jean- Vianney. Les vitraux ont été créés et réalisés par Gilles Tremblay et France Couillard. L'autel et une partie de l'ameublement ont été fabriqués par Robert Tremblay (Mathias).  Le chemin de croix actuel a été récupéré chez les religieuses de la congrégation du Bon-Pasteur à Chicoutimi anciennement rangé au sous-sol de l'église de Saint-Jean-Vianney. 

C'est dans la semaine du premier janvier 1973 que le premier bulletin paroissial a été à nouveau publié par monsieur Marcel Lavoie, en voici un court résumé :  ''Bonjour chers paroissiens, votre bulletin paroissial vous revient après une longue absence.  En effet depuis le 4 mai 71, nous n'avions plus le personnel et la machinerie pour imprimer ce bulletin.  Votre comité de pastorale paroissial, grâce à la vente du Prions en Église a pu se procurer une machine à polycopier et est en mesure aujourd'hui de vous distribuer le 1er numéro.'' 

Égide Boulianne poursuivra ses fonctions dans la nouvelle église jusqu'en 1974. D'autres curés lui succèderont: Germain Dallaire, Bernard Doré, Clément Girard, Sylvain Gravel. C'est le curé Yves Gagnon qui occupent actuellement ces fonctions. 

Plusieurs personnes se sont impliquées bénévolement dans leur église. Ce sont des marguilliers, des membres de la pastorale, des choristes, des organistes, des Servants de Messe et   poursuivent toujours leur engagement au sein de leur communauté. 

Nous souhaitons que cet article évoque d'autres souvenirs, nous vous invitons à les partager; ils enrichiront ceux que nous avons d'une église qui est encore au cœur de notre communauté. 

Francine Tremblay et Marlène Tremblay

Membres de la Corporation pour la sauvegarde et la valorisation de Saint-Jean-Vianney

Francine-tremblay@live.ca          

marlene.tremblay4110@videotron.ca 

Merci et à tous ceux et celles qui ont collaboré à l'écriture de cet article: Françoise Asselin, Francine Tremblay, Claire Tremblay, Michel Tremblay