Le 28 September 2022
Volume 40, Numéro 7
Du rêve à la réalité
Portrait

Du rêve à la réalité

«Si tu doutes de tes rêves, inutile de t'affirmer. Si tu redoutes tes rêves, autant les oublier.  Si on doute de tes rêves, envoie les jaloux se promener. Si on goûte à tes rêves, souris à l'humanité». Simplement…Relaxant! 

Lolita Leblanc 

Lolita Leblanc est romancière.  Elle demeure à Shipshaw depuis 1992. 

Dans son enfance Lolita Leblanc avait une passion, la lecture.  Toute jeune elle lisait dix à douze livres par semaine.  Les livres elle les dévorait, elle était très attirée par les livres fantastiques. Mais Lolita rêvait.  Dans ses rêves elle voyait des personnages.  Elle en conservait un souvenir très précis qui la hantait durant des jours. Ses rêves ont été une source d'inspiration pour se lancer dans la grande aventure de l'écriture de romans. 

Son premier roman elle l'a écrit à la main à partir d'un rêve « c'était un livre pour adolescent que j'ai écrit au secondaire, un livre de 5,000 pages, il n'est pas publié ». 

C'est vers l'âge de trente ans qu'elle a décidé de publier ses livres. «Dans mes rêves des personnages ou des événements prennent forme, ils me dirigent sur des pistes mais je dois trouver le dénouement ».  À la suite de plusieurs démarches auprès des maisons d'édition et grâce à sa persévérance Lolita a publié son premier roman en 2010: La rédemption de l'ange et depuis l'inspiration n'a pas cessé. 

Selon la littérature, pour qu'un écrivain puisse gagner sa vie, il doit vendre beaucoup de livres, plusieurs auteurs doivent trouver un deuxième travail. Lolita ne vit pas de son écriture elle est décoratrice d'intérieur. «L'écriture et la décoration sont deux choses différentes, mon écriture est intemporelle». 

Son travail ne l'empêche pas d'écrire, ses temps libres elle les consacre à suivre ses personnages qui prennent vie la nuit; elle y consacre plusieurs heures par jour. Sur sa table un panier rempli de papiers où sont écrits de petits mots qui sont une source d'inspiration pour l'écriture de ses romans. 

«Ce qui me fatigue c'est de ne pas avoir de rêves. L'écriture me permet de vider le trop plein.  Le livre c'est le billet d'avion le moins cher au monde». 

Depuis la parution de son premier roman en 2010, Lolita a publié plusieurs autres livres ainsi que des recueils de pensées et de réflexions.  Comme plusieurs auteurs pour se faire connaître, elle doit saisir toutes les opportunités tels les réseaux sociaux, les clubs de lecture, les salons du livre. Elle a créé son site internet, on y retrouve sa biographie ainsi que ses publica-tions. 

Au Québec 40% du prix d'un livre va au libraire, 33% à l'éditeur 17% au distributeur et 10% à l'auteur. Ce qui n'empêche pas Lolita Leblanc de rêver de vendre suffisamment de livres pour en vivre. 

« Ne tiens jamais pour acquis ta chance, ta réussite, tes amours, tes amitiés.  Applique-toi plutôt à les dorloter pour qu'ils continuent de t'accompagner ».  Lolita Leblanc 

Un jour peut-être son rêve deviendra réalité! 

Source: site internet:

ici.radiocanada.ca/actualité/enjeu/reportage