Le 27 May 2022
Volume 40, Numéro 5

Avant la pandémie, quand ça faisait longtemps que je n'avais pas vu certaines personnes, mon réflexe était de les prendre dans mes bras; depuis 2 ans j'ai changé mes habitudes; si je rencontre des personnes que j'aime beaucoup, je mets les «break» sans le vouloir par crainte d'attraper la Covid-19, c'est fou que je n'aime pas ce sentiment de peur. 

Ce qui m'arrache le cœur, pour les réservations de nos salles communautaires, c'est de devoir refuser de louer la salle lors des funérailles à des familles qui demeurent à Shipshaw depuis des années. Des mariages reportés à plusieurs reprises, des fêtes d'enfants de plus de 25 personnes mais bonne nouvelle, il semblerait que nous aurions enfin un peu d'assouplissements. 

Oui, comme vous j'ai terriblement hâte de pouvoir ouvrir nos portes aux citoyens, aux organismes. Pour certains les rencontres en visioconférence c'est possible mais je suis consciente que ce n'est pas possible pour tous et qui plus est, ça ne remplace pas un comité en présence physique. 

Centre Communautaire

Le grand ménage a été fait mais nous étudions la possibilité de changer le couvre plancher; après 40 ans ce ne serait pas un luxe. Les responsables des immeubles ont placé notre demande dans leur plan triennal. 

Patinoire 

Dans le local de la patinoire, le masque est encore obligatoire ainsi que la distanciation (à moins d'indications récentes contraires). 

Camp de jour 

Aussitôt que nous aurons une réponse du gouvernement fédéral, nous pourrons avertir les parents intéressés d'y inscrire leurs enfants. Pour l'instant nous espérons pouvoir accepter 40 jeunes.