Le 28 September 2022
Volume 40, Numéro 7
Les chapeaux de Rachelle
Portrait

Les chapeaux de Rachelle

Rachelle a aussi un autre passe-temps, c'est le tricot. C'est lors d'une rencontre mensuelle qu'elle nous a présenté la photo d'une corde à linge; une corde à linge tout le monde connaît ça mais c'était une corde à linge très spéciale; elle était remplie de petits chapeaux de différentes couleurs étendus soigneusement. A qui appartiennent tous ces petits chapeaux? Ils ne sont sûrement à ses petits-enfants, il semble qu'il y en ait un peu trop! 

Rachelle adore aussi tricoter; elle tricote des chaussettes avec de beaux fils imprimés jacquard de différentes couleurs et ce n'est plus un secret, elle déteste le gaspillage.  Il n'y a pas que les petits bouts de tissus qu'il faut conserver; s'ajoutent à cela les fils qui servent aussi à tricoter des petits chapeaux. 

C'est avec les surplus de fils et beaucoup d'imagination que Rachelle tricote bénévolement de petits chapeaux qu'elle va porter à la pouponnière de l'Hôpital de Chicoutimi. 

Comment cette idée lui est-elle venue? 

J'ai commencé à tricoter des petits chapeaux il y a trois ans lorsque je prenais soin de mon père malade. J'avais entendu parler que l'on pouvait tricoter des chapeaux pour les petits bébés naissants. J'ai alors  entrepris des démarches à la pouponnière de l'Hôpital de Chicoutimi; je leur ai soumis mon idée, qui a été bien accueillie. Depuis ce temps, je tricote avec mes restes de fils. 

Cela prend combien de temps pour tricoter un chapeau? 

Chaque chapeau prend environ deux heures à tricoter peut-être un peu plus; je les tricote le soir tout en regardant la télévision; je ne suis pas capable de rester à ne rien faire. 

Il faut être adroite pour tricoter et regarder la télévision en même temps! 

Dernièrement Rachelle a remis à la pouponnière environ 100 chapeaux; ils sont gros comme un poing.  Ils sont de différentes couleurs presque tous de la même dimension, du pastel, un peu de brillant, tout est harmonisé car il faut que cela soit beau. Chaque chapeau est lavé et emballé individuellement. Il faut qu'il soit propre et sente bon. 

Malheureusement étant donné les règles d'hygiène, Rachelle n'a pas l'autorisation d'entrer dans la pouponnière. On peut s'imaginer que tous ces petits chapeaux doivent être magnifiques sur les délicates têtes de ces bébés qui ont besoin de chaleur à leur naissance. Lorsqu'elle apporte son sac bien rempli de ces créations, c'est la joie; c'est un cadeau pour les gens qui l'accueillent à la pouponnière. 

Tricoter bénévolement, c'est une œuvre sociale qui a une grande valeur pour Rachelle. D'autres petits chapeaux tous aussi orignaux seront bientôt remis à la pouponnière de l'Hôpital de Chicoutimi. 

Aussi longtemps qu'il y aura des surplus de laine, Rachelle tricotera des chapeaux qu'elle étendra précieusement sur sa corde à linge pour le grand bonheur des petits bébés.