Le 18 April 2024
Volume 42, Numéro 5
la mairesse vous informe
Municipale

la mairesse vous informe

La semaine dernière, j'ai pu représenter notre ville au sommet sur l'itinérance à Québec, accompagnée des conseillers Jimmy Bouchard, Claude Bouchard, et Mireille Jean. Considérant que l'ampleur du phénomène de l'itinérance dans notre région est en croissance, je tiens à partager avec vous l'état de la situation. Aujourd'hui, Saguenay-Lac-Saint-Jean compte 231 personnes en situation d'itinérance, marquant une augmentation de 26% depuis 2018. Une réalité, qui avant était  limitée aux grandes métropoles, frappe désormais tous nos quartiers, y compris Shipshaw. 

Face à cette situation, nous travaillons 3 axes: la construction de logements, la lutte directe contre l'itinérance, et surtout la prévention. En fournissant le soutien et les ressources adéquats à nos concitoyens plus vulnérables, nous visons non seulement à prévenir l'itinérance, mais aussi à réduire les coûts afférents. L'impact financier de l'itinérance sur nos villes est important. Une étude récente de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) prévoit des coûts s'élevant à 450 M$ d'ici 2027 pour les municipalités si rien n'est entrepris. 

L'urgence d'agir est palpable. Nous avons besoin d'un plan d'action concret, d'initiatives tangibles et de financements adéquats. Notre objectif est donc «l'itinérance zéro». Une cible ambitieuse, mais partagée par l'ensemble des maires du Québec. Et pour y parvenir, il est essentiel que tous les ministères provinciaux, toutes les municipalités et les organismes communautaires travaillent ensemble. 

Avec ces acteurs réunis, nous allons établir un continuum de services qui permettra à nos concitoyens qui vivent des périodes difficiles de faire la transition de la rue à un logement autonome. Mais entre ces deux étapes, il y a un parcours, un cheminement. Assurons-nous de fournir les ressources nécessaires pour le réaliser, avec des intervenants de terrain compétents pour épauler ces personnes. 

Chers Shipshoises et Shipshois, je fais, encore une fois, appel à votre résilience et votre compréhension alors que nous travaillons collectivement à répondre à cette crise. Ensemble, nous pouvons faire la différence.